En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Recherche
 
Fermer
 
Vous êtes ici :   Accueil » Assemblée générale 2013: Compte rendu
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...

La Boutique

      +Visitez la boutique en ligne de l'AELOC

        bouton_boutique.png

      +Téléchargez notre catalogue .pdf

      LibreEscolan[1].jpg     lorei2[1].jpg

     Contact commandes: 

      Corrièu    E-mél

La Tarasca/o

Ce que nous faisons

 ↑  

Adhésion en ligne

     Vous pouvez adhérer à l'AELOc depuis le site, et régler votre cotisation en ligne.

Enseignement

Lu dans le journal...

Vidéos

Archives

Assemblée générale 2013: Compte rendu

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://www.aeloc.fr/data/fr-articles.xml

ostau_de_p.jpgCompte rendu

Bilan annuel et perspectives de l’AELOC

Compte rendu de l'Assemblée Générale du 22 juin 2013
Aix-en-Provence

       L’Assemblée Générale de l’AELOC a été comme à l’ordinaire l’occasion de tirer le bilan de son action dans l’année scolaire et de définir les projets à venir.

Les activités

      L’actualité politique conduit l’AELOC à intervenir régulièrement auprès des pouvoirs publics, et pour les élus, elle l’a fait essentiellement sur deux thèmes : la présence de la langue dans les textes législatifs, et d’abord dans la loi de refondation de l’école ; la défense de l’unité de la langue attaquée par les partisans de son dépècement. Pour l’administration, son action concerne le Conseil Académique de la langue régionale, la commission départementale des Bouches du Rhône, et ses interventions en Vaucluse contre la division par deux du poste d’animateur en langue régionale, qui a été définitivement créé sur un temps plein pour la prochaine rentrée. Nous avons enregistré des succès sur tous ces points, et l’action a été comme à l’ordinaire conduite avec nos partenaires habituels, essentiellement le Félibrige, l’IEO, la Fédération des Œuvres Laïques, et notre fédération nationale, la FELCO.

      Comme il est naturel pour une association d’enseignants, l’attention principale de l’AELOC se porte sur l’apprentissage de la langue. L’aide au milieu scolaire y tient la première place. Le dépliant qui présente les propositions de l’AELOC en matière culturelle a été envoyé cette année à toutes les écoles des Bouches du Rhône et de Vaucluse. 32 demandes d’intervention en ont été la conséquence. L’événement le plus spectaculaire a été la réalisation des Cantejadas à Aix en mai 2013, qui a même dépassé cette année son succès habituel.

      L’AELOC apporte aussi son aide à des projets montés à l’initiative des établissements qui lui ont paru particulièrement importants, soit seule, soit en partenariat avec d’autres : ainsi de sa participation au Grand Prix Littéraire de Provence pour sa partie consacrée aux projets scolaires, en liaison avec l’Association Culturelle Provençale de Ventabren. 7 projets ont été ainsi aidés.

      Envers le public adulte, 4 actions ont été montées au nom de l’AELOC. Une action de formation du personnel de l’Agence pour l’Environnement de la région Provence-etc s’est déroulée au long de l’année à Aix ; une initiation au provençal a été assurée à l’Ostau dau País Marselhés ; en partenariat avec des associations locales, une initiation au provençal et à la culture occitane a été proposée à Ventabren, et nous avons participé au stage mensuel de pratique de la langue qui se déroule depuis des années à Cucuron pour deux groupes, l’un de débutants et l’autre d’un niveau plus avancé.

      L’année a été aussi marquée par la publication d’un album de Contes de Provence, mis en langue par Betty Allasio, Mireille Combe-Trinquier, Jean-Pierre Reynaud et Rémy Salamon ; également par la sortie du livre de Guy Garnier, Un Vilatjon quilhat sus son rocàs ; et enfin la parution de la brochure de l’ARPE sur la Tortue d’Hermann traduite en provençal au nom de l’AELOC par le Majoral Jean-Luc Domenge.

      Enfin nous avons participé à diverses manifestations culturelles, entre autres le Marché de Noël à Arles, la Librejado organisée à Marseille par le Félibrige, le Colloque du CREDDO à Graveson, le Festival du Livre de Contes samedi 25 et dimanche 26 mai sur le Cours Julien à Marseille.


Bilan financier

      Le bilan financier montre que les comptes sont équilibrés et que l’AELOC dispose des ressources correspondant aux projets engagés. Le bilan financier est adopté à l’unanimité, de même que le bilan d’activités.

Projets et perspectives

      D’une manière générale, l’AELOC continuera à assurer ses interventions habituelles comme elle l’a fait précédemment.

      Pour ce qui concerne les propositions aux écoles, le nouveau catalogue est en cours de préparation. L’aide aux propositions des établissements sera poursuivie selon les demandes et les moyens dont nous disposerons. Nous travaillons aussi sur un projet d’édition du témoignage d’un immigré italien dans la région marseillaise au XIX° siècle, récemment édité dans sa ville d’origine, qui permettrait d’offrir un document original sur cette réalité importante de l’histoire provençale.

      Enfin, l’AELOC a renoncé à organiser cette année son colloque bisannuel pour se joindre au projet de la coordination « Anem, òc », qui rassemble avec nous IEO, Félibrige, APLR de l’Académie de Nice et Calandretas. Nous participerons donc au Colloque du samedi 30 Novembre au Palais du Pharo à Marseille, sur le thème Un avenir pour notre langue, la langue d’oc-occitan, dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Cette manifestation est destinée à présenter aux élus de la région la situation actuelle de ce qui se fait en Provence pour la langue, les réalisations dans les autres régions de France, et proposer aux élus et décideurs de la région des modalités d’action permanentes et coordonnées soutenues par tous les militants des diverses structures de promotion de la langue d’oc en Provence.


Élections des administrateurs de l’AELOC

      Ont été élus pour deux ans :

Mireille COMBE-TRINQUIER
Annette COTTIN
Frédérique DURAND
Mireille JOUE
Claudette OCCELLI
Nathalie WURBEL
Alexandre ARNAUD
Alain BARTHELEMY-VIGOUROUX
Joël BOUC
André FAURE
Gilles MAILLE
Michel NEUMULLER
Mathieu POITAVIN
Michel PRAT
Jean-Pierre REYNAUD

      Sont élus aux fonctions de dirigeants :

Presidente : Mireille COMBE-TRINQUIER
Vice-Presidents : Nathalie WURBEL, Gilles MAILLE, Michel NEUMULLER
Trésorier : Jean-Pierre REYNAUD
Secrétaire : Alain BARTHELEMY-VIGOUROUX
Secrétaire Adjoint : Alexandre ARNAUD



Date de création : 08/07/2013 - 14:32
Catégorie : Archives - Vie associative-2013
Page lue 11333 fois

Nouveautés du site

(depuis 45 jours)

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  2130761 visiteurs
  6 visiteurs en ligne

Connectés :
membresbeeth

Calendrier

Texte à méditer :   A la foire, beaucoup d'ânes se ressemblent.   
Texte à méditer :   L'argent mène l'homme en enfer, mais lui, il reste à la porte.   
Texte à méditer :   Le bon berger fait le bon troupeau.   
Texte à méditer :   Si en travaillant l'on s'enrichissait, les ânes porteraient le bât d'or.   
Texte à méditer :   Qui n'a bonne tête doit avoir bonnes jambes.   
Texte à méditer :   Chaque pot trouve son couvercle.   
Texte à méditer :   Il est bon de ne rien savoir, on apprend toujours.   
Texte à méditer :   Qui a métier a seigneurie.   
Texte à méditer :   Ami de chacun, ami de personne.   
Texte à méditer :   Si la barbe blanche faisait le sage, les chèvres devraient l'être.   
Texte à méditer :   Dans le besoin on reconnaît ses amis.   
Texte à méditer :   N'est pas beau ce qui est beau, est beau ce qui plaît.   
Texte à méditer :   Bâiller comme une jarre sans huile.   
Texte à méditer :   Mistral du samedi n'a jamais vu le lundi.   
Texte à méditer :   Bon et mauvais, comme la langue.   
Texte à méditer :   Il vaut mieux un hareng sur le pain qu'un pigeon qui vole.   
Texte à méditer :   Qui trop serre l'anguille, l'anguille lui échappe.   
Texte à méditer :   Il vaut mieux glisser du pied que de la langue.   
Texte à méditer :   Qui manie les pierres s'écrase les doigts.   
Texte à méditer :   Il ne faut pas acheter un chat dans un sac.   
Texte à méditer :   Le bruit ne fait pas de bien, le bien ne fait pas de bruit.   
Texte à méditer :   Le pain dur tient la maison sûre.   
Texte à méditer :   Le courage se reconnaît à la guerre, la sagesse à la vie, l'amitié au besoin.   
Texte à méditer :   Entre deux gendarmes, le plus honnête homme du monde a l'air d'un coquin.   
Texte à méditer :   Il faut prendre le temps comme il est, l'argent comme il vient, les gens comme ils sont.   
Texte à méditer :   Qui sème des épines n'aille pas nus-pieds.   
Texte à méditer :   Si la barbe donnait la science ou si la barbe blanche faisait le sage, les chèvres seraient toutes docteurs.   
Texte à méditer :   Le temps et l'usage rendent l'homme sage.   
Texte à méditer :   On ne fait pas le civet avant d'avoir le lièvre.   
Texte à méditer :   Qui a bien mangé croit les autres rassasiés.   
Texte à méditer :   Qui prend toujours et jamais ne donne, à la fin, chacun l'abandonne.   
Texte à méditer :   Un peu d'aide ne fait jamais de mal, beaucoup d'aide fait grand bien.   
Texte à méditer :   Entre voleurs et volés tout pays est habité.   
Texte à méditer :   Toute beauté s'évanouit, et le renom jamais ne périt.   
Texte à méditer :   Mistral, Parlement et Durance sont les trois fléaux de la  Provence.   
Texte à méditer :   L'âne repu trouve les chardons amers.   
Texte à méditer :   Beaucoup d'ânes ne portent pas le bât !   
Texte à méditer :   Qui tient la queue de la poële la tourne d'où il veut !   
Texte à méditer :   Qui a bien dîné croit les autres repus.   
Texte à méditer :   Qui n'a que des chèvres aura vite tondu.   
Texte à méditer :   Sans berger, mille brebis ne font pas un troupeau.   
Texte à méditer :   Au plumage et à la chanson on reconnaît l'oiseau.   
Texte à méditer :   Il vaut mieux une abeille que mille mouches !   
Texte à méditer :   L'âne se reconnaît aux oreilles, et le fou au parler.   
Texte à méditer :   Langue muette n'a jamais été battue.