En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Recherche
 
Fermer
 
Vous êtes ici :   Accueil » Assemblée générale 2014: Compte rendu
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
La Boutique

      +Visitez la boutique en ligne de l'AELOC

        bouton_boutique.png

      +Téléchargez notre catalogue .pdf

      LibreEscolan[1].jpg     lorei2[1].jpg

     Contact commandes: 

      Corrièu    E-mél
La Tarasca/o
Ce que nous faisons
 ↑  
Adhésion en ligne

     Vous pouvez adhérer à l'AELOc depuis le site, et régler votre cotisation en ligne.

Enseignement
Lu dans le journal...
Vidéos
Archives
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://www.aeloc.fr/data/fr-articles.xml

Assemblée Générale 2014 de l’AELOC

COMPTE-RENDU

Samedi 5 Juillet à Aix-en-Provence

ostau_de_p.jpg

Excusés : Annette Cottin ; Frédérique Durand ; Sylvie Feuga ; Claudette Occelli ; Nathalie Wurbel ; Alexandre Arnaud ; Lucien Durand ; Gilles Maye.

1. Rapport moral, rapport d’activités  pour l'année 2013

La nouveauté la plus marquante dans le fonctionnement de l’AELOC est de s’être engagée dans l’aventure du Forum d’Oc. Cette idée nous vient de notre vice-président Michel Neumuller et, indirectement, de la FELCO qui souhaitait une régionalisation des manifestations nationales. L’idée était de rassembler au niveau régional les composantes de la coordination Anem, òc, qui a organisé les manifestations nationales en faveur de la langue d’oc, et qui sont le Félibrige, l’IEO, l’AELOC avec l’APLR de Nice, la Fédération des Calandretas, Oc-bi (association de parents d’élèves) sur un projet qui pourrait nous donner une visibilité dans la société. S’est alors fait jour l’idée de tenir un colloque régional de haut niveau sur le thème de l’avenir de la langue d’oc en Provence. Le colloque a été un succès qui a dépassé les attentes des organisateurs : on a dû y refuser du monde.

2013Colloquioccitan_mini.jpg

2013ColloqueSite.jpg

La conclusion du colloque a été l’annonce de la création du Forum d’Oc, avec la vocation de rassembler toutes les associations, élus, services administratifs, entreprises, qui accepteraient de soutenir les revendications pour la promotion de la langue d’oc sur le territoire régional : la création d’un cadre législatif et règlementaire ; la visibilité de la langue ; l’enseignement et la formation ; le patrimoine et la formation.

LogoForumdOc.png

L’AELOC a donc continué les actions entreprises en restant fidèle à l’esprit défini par ses statuts. L’idée du colloque vient de nous, nous y avons sacrifié le nôtre ; à présent il faut prévoir de l’organiser pour l’année prochaine. L’ouverture que nous pratiquons a toujours porté ses fruits et a probablement influencé nos partenaires : la création du Forum montre que notre exemple a été suivi, et que si nous n’avons pas convaincu les irréductibles, nous avons au moins largement œuvré à rendre possibles les convergences qui sont maintenant manifestes. La confiance qui nous a été faite par l’IEO et le Félibrige s’est signalée par le fait qu’il nous a été demandé d’être les gérants des fonds du colloque. On nous a reconnu notre place dans le noyau qui va gérer le fonctionnement du Forum, et dans l’association de gestion qui a été constituée à cet effet, l’AGEFOC, dont l’AELOC assurera le secrétariat, en partenariat avec l’APLR de Nice.

Le bilan de l’année comprendra cinq rubriques.

a) Les interventions en milieu scolaire 

Rémy Salamon rappelle que le catalogue de l’AELOC a été diffusé à 1700 exemplaires dans les établissements scolaires publics et privés. L’AELOC a été à l’initiative de 26 projets visant le développement de la langue d’oc.

Le spectacle « Quant còsta ? », joué intégralement en provençal par la Compagnie Gargamèla, a été présenté à 12 classes (380 élèves) à l’école de Cuers et à la Calandreta d’Aurenja, ainsi qu’aux collèges de Fayence et de Montauroux.

2012Quant_costa.jpg

La préparation et l’animation de Carnaval a été confiée au Trio Petaçons, qui est intervenu dans les écoles de Sault, Brantes, Cazan-Vernègues, les Vignères, Marseille-la Loubière, Aix-les Platanes (40 classes, 1115 enfants).

Petacons.jpg

Les interventions sur les contes de Provence ont été au nombre de 14 pour les écoles de Cazan, Vernègues, Gréasque, Mimet, La Batie-Roland, Montélimar, avec un projet annuel pour deux classes de la Calandreta d’Orange.

Conteur2.jpg

L’opération « Faire parler le pays » a été conduite en partenariat avec la commune d’Eygalières et les Amis de l’Instruction Laïque, à Eygalières ainsi qu’à Sault dans deux écoles et au collège (19 classes, 500 enfants et 50 adultes).

Expo_lagnes_03.jpg

Des ateliers de danse traditionnelle ont été organisés dans les écoles maternelles Bernard Palissy à Aubagne et Sainte Marguerite à Marseille (9 classes, 230 enfants).

b) L’édition

L’AELOC a sorti le livre de notre regretté président d’honneur Guy Garnier, Un Vilatjon quilhat sus son rocàs, qui conte la vie autour de la seconde guerre mondiale dans un village qui domine l’Etang de Berre (500 exemplaires).

2013Un_vilatjon.jpg

c) Les partenariats

L’AELOC continue à participer au Prix des Jeunes rattaché au Grand Prix Littéraire de Provence, qui est organisé par l’Association culturelle provençale de Ventabren et attribué par le jury du Grand Prix. Cette année, en raison de la qualité des projets, nous avons décidé de monter de 3 à 5 le nombre des lauréats. Le prix est une dotation de 500 € par établissement, le coût étant partagé ente l’AELOC et l’ACPV. Les lauréats sont : le lycée Paul Cézanne d’Aix (« Lecture théâtralisée et chantée du Poème du Rhône », responsable Didier Maurell), le collège Thiers (« Un jeu en occitan », responsable Sarah Laurent), l’école élémentaire Clovis Hugues de Ménerbes (« Abécédaire provençal de Ménerbes », responsable Jean-Claude Puech), l’école maternelle de Puyloubier (« Le provençal dans les familles », responsable Marie-Françoise Lamotte), l’école Calandreta d’Aurenja (« La Musique du Rhône », responsable Jean-Christophe Garnier).

Toujours avec cette association, une initiation à l’occitan est organisée à Ventabren sous la forme de six séances, comprenant une pratique de la langue et une découverte de la littérature.

En partenariat avec l’Ostau dau Païs Marselhés, Mireille Combe organise une initiation hebdomadaire au provençal.

Avec le Groupe d’Etudes provençales de Cucuron, un stage comportant neuf demi-journées de découverte et perfectionnement dans la langue et la culture s’est déroulé tout le long de l’année scolaire.

d) Relations avec l’Education Nationale

En Vaucluse, le poste d’animatrice pédagogique d’Annette Cottin a été pérennisé, sous la forme d’un mi-temps de langue étrangère et un mi-temps de langue régionale. C’est la satisfaction d’une première revendication, la seconde sera de restreindre le temps consacré à la langue étrangère.

Notre vice-président Michel Neumuller a participé au Conseil Académique des langues régionales ainsi qu’à la Commission départementale de la langue régionale de l’Inspection Académique des Bouches du Rhône.

Enfin, l’ESPÉ a ouvert une unité d’enseignement de 30 heures en langue régionale dans le cadre du master MEEF 1° année au Centre d’Aix. Notre collègue Roland Boyer l’a assuré pour 12 étudiants au second semestre ; mais il faut dire qu’il a été annoncé seulement au milieu de l’année après que les autres options ont été mises en place. De nos contacts avec Frédéric Saujat, directeur adjoint chargé de la recherche et de l’innovation, il ressort que l’ESPÉ a été très satisfaite de la prestation, et qu’elle est prête à ouvrir un enseignement au moins de première année à Marseille et à Aix, et qu’il serait possible ailleurs. Mathieu Poitavin serait prêt à intervenir, il doit commencer à prendre des contacts avec les professeurs qu’il connaît. Enfin, Alexandre Arnaud est entré en relation avec le Centre de Digne. Il a été demandé à l’ESPÉ de préparer une convention avec l’AELOC.

Une convention entre le Conseil Général des Bouches du Rhône et le Rectorat est en cours de signature.

e) Relations avec la FELCO

La coordination Anem, òc est en discussion à propos de son projet de manifestation nationale. Il y a manifestement un désaccord sur la forme de la manifestation essentiellement entre la FELCO et l’IEO. L’AELOC aidera le projet qui aura été retenu.

La FELCO a édité une brochure « Apprendre et enseigner les langues régionales à l’école de la République ». Elle nous en a donné un certain nombre d’exemplaires qui sont à votre disposition.

Le rapport moral et le rapport d’activités sont adoptés à l’unanimité.

2. Bilan financier

Les comptes de l’AELOC montrent une situation parfaitement saine.

Le rapport financier est adopté à l’unanimité.

3. Les projets pour 2014

a) Propositions culturelles aux établissements 

Théâtre : Les Oreilles du Diable. Théâtre interrégional occitan (la Rampa).

aurelhas_dau_diable_affiche.jpg

Musique : Les instruments traditionnels, le galoubet-tambourin. L’AELOC participera à 5 projets musicaux d’écoles ou de collèges qui solliciteraient André Gabriel comme intervenant.

Animation : Carnaval traditionnel : Carnavau e fèsta a l’escòla / Carnavau e fèsto à l’escolo : en collaboration avec le Trio Petaçons. L’AELOC participera au financement de 10 projets d’écoles ou de collèges de la région Les interventions seront préparées par des ateliers d’apprentissage de danses et chants traditionnels de Provence.

Ateliers de danse traditionnelle et de création de contes : Les animateurs de l’AELOC se mettent à disposition des enseignants pour diriger ces ateliers et créer des contacts avec les associations des environs de l’école qui peuvent devenir des « associations ressources » pour les enseignants.

Contes de Provence : intervention à destination des écoles par un des conteurs de l’AELOC : Lise Gros, Roger Pasturel, Rémy Salamon.

b) Cantejadas  2015: Création de chansons en provençal pour les enfants

Pour renouveler le répertoire en créant 15 titres pour les enfants de 4 à 10 ans, il sera demandé à des artistes-créateurs de la nouvelle chanson occitane de composer des chansons originales. Seront sollicités : Djali du Massalia Sound System, Tatou de Moussu T e lei Jovents, Gari Greu, le groupe Mauresca Fracas Dub, Manu Théron du Còr de la Plana, Daniel Daumas, Liza, Miquèu Montanaro, Jean-Bernard Plantevin. Les orchestrations seront faites par le groupe Musiques Actuelles du conservatoire de région d’Aix. Un CD sera créé à l’occasion du concert des Cantejadas en mai 2015.

c) Formation

Un module de formation professionnelle de deux fois quinze heures, intitulé « Du conte à la création », a été monté pour une vingtaine d’enseignants de Vaucluse, en collaboration avec l’animatrice pédagogique de langue régionale et l’Inspection Académique, dans le cadre de la formation continue.

L’enseignement à l’ESPÉ doit s’ouvrir dans toutes les premières années du master MEEF à Aix, Marseille, Avignon, Digne, pour une unité d’enseignement de 30 heures. Ces enseignements sont financés par l’AELOC.

d) Projets d’édition 

Livre-CD des Cantejadas : il devra contenir les textes et les partitions des quinze chansons retenues pour les Cantejadas de l’année prochaine. Il sera tiré à 1000 exemplaires.

Réédition des livrets « Langue d’oc et culture régionale à l’école » : Le Corps humain, La Famille, Noël, Le Temps qui passe, Les Nombres.

Chantier « Enseignement simultané des langues romanes » : deux projets sont en cours de réalisation.

Le premier concerne l’édition d’un texte bilingue italien-provençal. C’est un extrait des mémoires d’un émigrant italien dans la région marseillaise, Giambattista Cane, avec une introduction et des notes par Stéphane Mourlane, professeur d’histoire contemporaine à l’Université, spécialiste de l’Italie et ancien membre de l’école française de Rome, qui nous a été indiqué par Jean-Marie Guillon, avec une introduction à la comparaison des langues. Le texte est de 48 pages pour chaque langue.

Le second est l’introduction de l’occitan dans les méthodes d’enseignement simultané, où trois possibilités sont offertes : faire entrer l’occitan dans la méthode Eurom 5, initiée par Claire Blanche-Benveniste, où on vient de faire entrer le catalan ; créer un matériel pour les enfants, soit en utilisant la méthode du projet européen Euro-mania édité par l’IUFM de Toulouse, soit en créant un matériel moins ambitieux.

Edition des livrets de la méthode dite « Mallette Pédagogique » réalisée par la Mission de langue régionale des Bouches du Rhône. Les premières publications concerneront le livret du maître et celui de l’élève pour le cycle 3, avec les textes utilisés pour la méthode, une présentation de la langue, un panorama grammatical.

e) Partenariat

Participation au Forum d’Oc

Il est demandé à chacun de solliciter les établissements scolaires, les associations et les élus qu’ils connaissent pour les faire adhérer au Forum d’Oc. La Charte du Forum est sur le site de l’AELOC. La première session plénière se tiendra à La Fare (Bouches du Rhône) le samedi 11 Octobre 2014.

Projet de création de médias pédagogiques

Patrice Gauthier a rassemblé à Aix l’AELOC ainsi que le CEP d’Oc et Lou Prouvençau à l’Escolo. L’idée est de créer des outils pédagogiques communs sans esprit partisan qui pourraient être utilisés au niveau du collège et éventuellement dans les CM et une partie au moins des lycées. Nathalie Seisson a évoqué l’adaptation du manuel Cercaires d’Oc du CRDP de Montpellier, Didier Maurell a soutenu l’intérêt d’utiliser les mythes épiques des poèmes mistraliens. En fin de compte on a décidé de créer d’abord une série de vidéos à partir d’un personnage d’adolescent prolongé semblable à ceux de Norman ou de Cyprien Les vidéos seraient chacune d’une minute – une minute trente, et on en produirait une quarantaine. Elles doivent permettre de lancer une séquence d’expression orale. Sarah Laurent et Didier Maurell assureront la représentation de l’AELOC dans le groupe de travail. Patrice Gauthier réunira à nouveau les trois associations le Mercredi 10 Septembre.

Projet « Faire parler le pays »

En partenariat avec l’association Lo Terralhet, le projet consiste à animer l’exposition « La rabia dei dieus » par des visites contées avec un spectacle de chant et de musique. Deux opérations seront menées dans la région.

Comité Provençal de la Sainte Baume

L’AELOC est partie prenante de cette association créée en Octobre 2013 pour représenter les intérêts de la langue d’oc dans la mise en place du Parc régional de la Sainte Baume.

Aide à la Dictada Occitana organisée par l’IEO des Bouches du Rhône.

Participation au Prix des Jeunes de Ventabren

Continuation des interventions de Ventabren, Cucuron et Marseille.

Colloque AELOC 2015

Le sujet retenu est : la langue d’oc et le théâtre en milieu scolaire.

4. Date de l’Assemblée Générale 2015

Le Samedi 20 Juin à 14 h. 30 à l’Ostau de Provènça-Oustau de Prouvènço.

L’assemblée s’est achevée par un hommage à notre regretté collègue Guy Garnier, fondateur et président d’honneur de l’AELOC.


Date de création : 02/08/2014 - 16:03
Catégorie : Archives - Vie associative-2014
Page lue 10522 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Nouveautés du site
(depuis 45 jours)
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  2116434 visiteurs
  5 visiteurs en ligne

Connectés :
( personne )
Snif !!!
Calendrier
Texte à méditer :   A la foire, beaucoup d'ânes se ressemblent.   
Texte à méditer :   L'argent mène l'homme en enfer, mais lui, il reste à la porte.   
Texte à méditer :   Le bon berger fait le bon troupeau.   
Texte à méditer :   Si en travaillant l'on s'enrichissait, les ânes porteraient le bât d'or.   
Texte à méditer :   Qui n'a bonne tête doit avoir bonnes jambes.   
Texte à méditer :   Chaque pot trouve son couvercle.   
Texte à méditer :   Il est bon de ne rien savoir, on apprend toujours.   
Texte à méditer :   Qui a métier a seigneurie.   
Texte à méditer :   Ami de chacun, ami de personne.   
Texte à méditer :   Si la barbe blanche faisait le sage, les chèvres devraient l'être.   
Texte à méditer :   Dans le besoin on reconnaît ses amis.   
Texte à méditer :   N'est pas beau ce qui est beau, est beau ce qui plaît.   
Texte à méditer :   Bâiller comme une jarre sans huile.   
Texte à méditer :   Mistral du samedi n'a jamais vu le lundi.   
Texte à méditer :   Bon et mauvais, comme la langue.   
Texte à méditer :   Il vaut mieux un hareng sur le pain qu'un pigeon qui vole.   
Texte à méditer :   Qui trop serre l'anguille, l'anguille lui échappe.   
Texte à méditer :   Il vaut mieux glisser du pied que de la langue.   
Texte à méditer :   Qui manie les pierres s'écrase les doigts.   
Texte à méditer :   Il ne faut pas acheter un chat dans un sac.   
Texte à méditer :   Le bruit ne fait pas de bien, le bien ne fait pas de bruit.   
Texte à méditer :   Le pain dur tient la maison sûre.   
Texte à méditer :   Le courage se reconnaît à la guerre, la sagesse à la vie, l'amitié au besoin.   
Texte à méditer :   Entre deux gendarmes, le plus honnête homme du monde a l'air d'un coquin.   
Texte à méditer :   Il faut prendre le temps comme il est, l'argent comme il vient, les gens comme ils sont.   
Texte à méditer :   Qui sème des épines n'aille pas nus-pieds.   
Texte à méditer :   Si la barbe donnait la science ou si la barbe blanche faisait le sage, les chèvres seraient toutes docteurs.   
Texte à méditer :   Le temps et l'usage rendent l'homme sage.   
Texte à méditer :   On ne fait pas le civet avant d'avoir le lièvre.   
Texte à méditer :   Qui a bien mangé croit les autres rassasiés.   
Texte à méditer :   Qui prend toujours et jamais ne donne, à la fin, chacun l'abandonne.   
Texte à méditer :   Un peu d'aide ne fait jamais de mal, beaucoup d'aide fait grand bien.   
Texte à méditer :   Entre voleurs et volés tout pays est habité.   
Texte à méditer :   Toute beauté s'évanouit, et le renom jamais ne périt.   
Texte à méditer :   Mistral, Parlement et Durance sont les trois fléaux de la  Provence.   
Texte à méditer :   L'âne repu trouve les chardons amers.   
Texte à méditer :   Beaucoup d'ânes ne portent pas le bât !   
Texte à méditer :   Qui tient la queue de la poële la tourne d'où il veut !   
Texte à méditer :   Qui a bien dîné croit les autres repus.   
Texte à méditer :   Qui n'a que des chèvres aura vite tondu.   
Texte à méditer :   Sans berger, mille brebis ne font pas un troupeau.   
Texte à méditer :   Au plumage et à la chanson on reconnaît l'oiseau.   
Texte à méditer :   Il vaut mieux une abeille que mille mouches !   
Texte à méditer :   L'âne se reconnaît aux oreilles, et le fou au parler.   
Texte à méditer :   Langue muette n'a jamais été battue.