En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Recherche
 
Fermer
 
Vous êtes ici :   Accueil » Session plénière du forum d'oc 2014
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
La Boutique

      +Visitez la boutique en ligne de l'AELOC

        bouton_boutique.png

      +Téléchargez notre catalogue .pdf

      LibreEscolan[1].jpg     lorei2[1].jpg

     Contact commandes: 

      Corrièu    E-mél
La Tarasca/o
Ce que nous faisons
Adhésion en ligne

     Vous pouvez adhérer à l'AELOc depuis le site, et régler votre cotisation en ligne.

Enseignement
Lu dans le journal...
Vidéos
Archives
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://www.aeloc.fr/data/fr-articles.xml

LogoForumBoule_200.png

Le Forum d’Oc à La Fare

11 octobre 2014

Une session studieuse et dense
 

Il serait vain de résumer en une page les trois heures d’informations et de débats de la première session du Forum d’Oc : elles ont été enregistrées et retranscrites en intégralité, les documents sont disponibles et téléchargeables sur le site de l’AELOC. On se contentera ici d’en résumer les grandes lignes.

forum1.jpg

Le public nombreux qui représentait les 90 structures déjà adhérentes a pu entendre Guy Revest, président de l’Association de gestion du Forum, préciser clairement les buts du rassemblement. Nous devons d’une part faire converger autant que faire se peut des initiatives éparses sans pour autant les entraver, pour que chacun de nos projets bénéficie de la force que lui confère notre cohésion ; et d’autre part constituer un groupe de proposition auprès de tous les décideurs, locaux ou nationaux, qui sont susceptibles de porter nos revendications. Et la première tâche concrète pour chacun d’entre nous et la plus urgente, c’est d’accroître le nombre d’adhésions au Forum.

Les responsables des cinq groupes de travail ont dégagé les priorités qu’ils proposaient de mettre en oeuvre sans délai. Pour la culture, la création et le spectacle, c’est la recherche des moyens d’une production de qualité et la démarche pour y faire entrer la langue sans limiter le public aux convaincus qui constituent le souci majeur. Dans le domaine de l’environnement, des territoires et des pouvoirs locaux, deux chantiers concrets doivent être ouverts : l’information des collectivités territoriales afin de les associer le plus tôt possible au projet du Forum ; la visibilité de la langue par la signalétique.

Le groupe de travail sur le développement durable et l’action auprès des entreprises se donnera pour tâche d’identifier les secteurs qui peuvent être immédiatement ciblés pour la promotion de la langue, directement et par les relais des organismes qui structurent le domaine ; bâtir un argumentaire pour les convaincre ; démarcher les acteurs. Le chantier sur la communication et les médias choisit pour priorité de définir les finalités de notre action en démentant les stéréotypes négatifs dont elle est affectée ; en structurant les acteurs professionnels de la communication et des médias qui utilisent et promeuvent la langue ; en suscitant l’action des militants et sympathisants pour contrer la diminution des espaces impartis à la langue dans les médias.

La commission concernant l’enseignement et la formation envisage son action autour de trois priorités : la revendication pour le développement de la pratique de la langue ; la participation aux instances décisionnelles avec des propositions de démarches concrètes ; la promotion de la langue par des outils destinés à faciliter la mise en œuvre de l’enseignement et la diffusion d’information sur la langue dans le cadre des établissements.

La tâche qui s’ouvre à présent est de faire fonctionner les groupes de travail, pour lesquels l’apport de chacun est sollicité. On peut s’impliquer dans les projets à différents niveaux, par une présence aux réunions des commissions, ou par une participation à distance, régulière ou occasionnelle. Les inscriptions aux diverses commissions peuvent être adressées à l’AELOC ou directement au Forum d’Oc.


Date de création : 26/11/2014 - 10:42
Catégorie : Ce que nous faisons - Le Forum d'oc
Page lue 9126 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  2099730 visiteurs
  1 visiteur en ligne

Connectés :
( personne )
Snif !!!
Calendrier
Texte à méditer :   A la foire, beaucoup d'ânes se ressemblent.   
Texte à méditer :   L'argent mène l'homme en enfer, mais lui, il reste à la porte.   
Texte à méditer :   Le bon berger fait le bon troupeau.   
Texte à méditer :   Si en travaillant l'on s'enrichissait, les ânes porteraient le bât d'or.   
Texte à méditer :   Qui n'a bonne tête doit avoir bonnes jambes.   
Texte à méditer :   Chaque pot trouve son couvercle.   
Texte à méditer :   Il est bon de ne rien savoir, on apprend toujours.   
Texte à méditer :   Qui a métier a seigneurie.   
Texte à méditer :   Ami de chacun, ami de personne.   
Texte à méditer :   Si la barbe blanche faisait le sage, les chèvres devraient l'être.   
Texte à méditer :   Dans le besoin on reconnaît ses amis.   
Texte à méditer :   N'est pas beau ce qui est beau, est beau ce qui plaît.   
Texte à méditer :   Bâiller comme une jarre sans huile.   
Texte à méditer :   Mistral du samedi n'a jamais vu le lundi.   
Texte à méditer :   Bon et mauvais, comme la langue.   
Texte à méditer :   Il vaut mieux un hareng sur le pain qu'un pigeon qui vole.   
Texte à méditer :   Qui trop serre l'anguille, l'anguille lui échappe.   
Texte à méditer :   Il vaut mieux glisser du pied que de la langue.   
Texte à méditer :   Qui manie les pierres s'écrase les doigts.   
Texte à méditer :   Il ne faut pas acheter un chat dans un sac.   
Texte à méditer :   Le bruit ne fait pas de bien, le bien ne fait pas de bruit.   
Texte à méditer :   Le pain dur tient la maison sûre.   
Texte à méditer :   Le courage se reconnaît à la guerre, la sagesse à la vie, l'amitié au besoin.   
Texte à méditer :   Entre deux gendarmes, le plus honnête homme du monde a l'air d'un coquin.   
Texte à méditer :   Il faut prendre le temps comme il est, l'argent comme il vient, les gens comme ils sont.   
Texte à méditer :   Qui sème des épines n'aille pas nus-pieds.   
Texte à méditer :   Si la barbe donnait la science ou si la barbe blanche faisait le sage, les chèvres seraient toutes docteurs.   
Texte à méditer :   Le temps et l'usage rendent l'homme sage.   
Texte à méditer :   On ne fait pas le civet avant d'avoir le lièvre.   
Texte à méditer :   Qui a bien mangé croit les autres rassasiés.   
Texte à méditer :   Qui prend toujours et jamais ne donne, à la fin, chacun l'abandonne.   
Texte à méditer :   Un peu d'aide ne fait jamais de mal, beaucoup d'aide fait grand bien.   
Texte à méditer :   Entre voleurs et volés tout pays est habité.   
Texte à méditer :   Toute beauté s'évanouit, et le renom jamais ne périt.   
Texte à méditer :   Mistral, Parlement et Durance sont les trois fléaux de la  Provence.   
Texte à méditer :   L'âne repu trouve les chardons amers.   
Texte à méditer :   Beaucoup d'ânes ne portent pas le bât !   
Texte à méditer :   Qui tient la queue de la poële la tourne d'où il veut !   
Texte à méditer :   Qui a bien dîné croit les autres repus.   
Texte à méditer :   Qui n'a que des chèvres aura vite tondu.   
Texte à méditer :   Sans berger, mille brebis ne font pas un troupeau.   
Texte à méditer :   Au plumage et à la chanson on reconnaît l'oiseau.   
Texte à méditer :   Il vaut mieux une abeille que mille mouches !   
Texte à méditer :   L'âne se reconnaît aux oreilles, et le fou au parler.   
Texte à méditer :   Langue muette n'a jamais été battue.