En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Recherche
 
Fermer
 
Vous êtes ici :   Accueil » Toponymie de Signes
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
La Boutique

      +Visitez la boutique en ligne de l'AELOC

        bouton_boutique.png

      +Téléchargez notre catalogue .pdf

      LibreEscolan[1].jpg     lorei2[1].jpg

     Contact commandes: 

      Corrièu    E-mél
La Tarasca/o
Ce que nous faisons
 ↑  
Adhésion en ligne

     Vous pouvez adhérer à l'AELOc depuis le site, et régler votre cotisation en ligne.

Enseignement
Lu dans le journal...
Vidéos
Archives
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://www.aeloc.fr/data/fr-articles.xml

ToponSignes.jpgVient de paraître

TOPONYMIE DE SIGNES
Un Territoire et des Hommes


Le trésor des noms de lieux d’un village provençal


Gérard TAUTIL
Préface de Alain Barthélémy-Vigouroux
Editions du C.R.E.O. Provence et de l’I.E.O Var


 

      L’étude des noms de lieux en Pays d’Oc est une étape importante de la réappropriation linguistique et culturelle. La connaissance des toponymes signois entreprise par Gérard Tautil et les participants au cours de Langue d’Oc-Provençal, fruit de trois années d’enquête sur le terrain, aboutit à cette publication qui s’inscrit dans la droite ligne de la recherche toponymique provençale.
      Quel sens peuvent avoir ces noms de lieux juxtaposés dans les cartes et les documents cadastraux, autre que folklorique ou faussement évident : Belincent, Cancerilles, Cante Cigale, Carnaval, Chabran, Croupatières, Mare Caïre, Maramouyé, Gapeau, Garagaï du Signoret, Jas de Laure, Latay, Panerolle, Pou de Vèze, Puits d’Encastre, Queue de Sartan, Ragage de Brugedor, Roudelière, Samble du Tuèi, Signes, Suy ou Siou Blanc, Uyé des Lèques, Vanade, Ventador, Viole ?
La toponymie est un véritable déploiement d’histoire, elle donne du sens à nos lieux de vie. Non seulement pour les locaux mais aussi pour les Provençaux d’hier et d’aujourd’hui. Partie de nous-mêmes,
elle nous fait découvrir le pays derrière le paysage et nous fait pays. Ce travail rigoureux nous fait entrer en sciences humaines par une porte trop longtemps ignorée en anthropologie. La connaissance de la Provence réelle, en perspective avec l’ensemble occitan, y trouve un nouvel éclairage.

Gérard TAUTIL, auteur de nombreux articles et d’ouvrages sur la réalité culturelle, sociale et politique occitane. Il contribue aujourd’hui, dans le suivi d’une recherche collective sur sa commune, à une étude toponymique qui est l’une des manifestations de la culture d’Oc et de ses origines dans le cadre de la formation des langues romanes.
 
  "Cet ouvrage présente le double avantage d'un travail d'une précision et d'une exactitude indépassables replacé dans une vue d'ensemble, non seulement de la toponymie provençale et plus globalement occitane, mais encore d'un tableau historique de l'évolution linguistique dans laquelle se déroulent la création  et la transformation des noms de lieux."
                     Alain Barthélemy-Vigouroux.
                     Inspecteur d'Académie honoraire
                     Secrétaire de l'Association pour l'Enseignement de la Langue d'Oc
 

►——————————————
Je commande :…….. exemplaire (s) au prix de 20 euros l’exemplaire.
Soit :……....
Frais de port pour 1 exemplaire : 3,70€
Frais de port pour un envoi en nombre jusqu’à 3 exemplaires : 11,10 €
(Au-delà: tarif colissimo, selon le poids, nous consulter)
Soit en tout :...................................
– Pour commander :
Adresse : Lo Cebier / Gérard Tautil
BP 37 - 83870 SIGNES - Chèque à l’ordre de « Gérard Tautil »
Ou
Adresse : CREO Provença - Ostau de Provença
8bis, Avenue Jules Ferry- 13100 AIX EN PROVENCE

Date de création : 15/03/2015 - 17:02
Catégorie : Enseignement - Livres et pédagogie
-T

Page lue 11219 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Nouveautés du site
(depuis 45 jours)
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  2116350 visiteurs
  6 visiteurs en ligne

Connectés :
( personne )
Snif !!!
Calendrier
Texte à méditer :   A la foire, beaucoup d'ânes se ressemblent.   
Texte à méditer :   L'argent mène l'homme en enfer, mais lui, il reste à la porte.   
Texte à méditer :   Le bon berger fait le bon troupeau.   
Texte à méditer :   Si en travaillant l'on s'enrichissait, les ânes porteraient le bât d'or.   
Texte à méditer :   Qui n'a bonne tête doit avoir bonnes jambes.   
Texte à méditer :   Chaque pot trouve son couvercle.   
Texte à méditer :   Il est bon de ne rien savoir, on apprend toujours.   
Texte à méditer :   Qui a métier a seigneurie.   
Texte à méditer :   Ami de chacun, ami de personne.   
Texte à méditer :   Si la barbe blanche faisait le sage, les chèvres devraient l'être.   
Texte à méditer :   Dans le besoin on reconnaît ses amis.   
Texte à méditer :   N'est pas beau ce qui est beau, est beau ce qui plaît.   
Texte à méditer :   Bâiller comme une jarre sans huile.   
Texte à méditer :   Mistral du samedi n'a jamais vu le lundi.   
Texte à méditer :   Bon et mauvais, comme la langue.   
Texte à méditer :   Il vaut mieux un hareng sur le pain qu'un pigeon qui vole.   
Texte à méditer :   Qui trop serre l'anguille, l'anguille lui échappe.   
Texte à méditer :   Il vaut mieux glisser du pied que de la langue.   
Texte à méditer :   Qui manie les pierres s'écrase les doigts.   
Texte à méditer :   Il ne faut pas acheter un chat dans un sac.   
Texte à méditer :   Le bruit ne fait pas de bien, le bien ne fait pas de bruit.   
Texte à méditer :   Le pain dur tient la maison sûre.   
Texte à méditer :   Le courage se reconnaît à la guerre, la sagesse à la vie, l'amitié au besoin.   
Texte à méditer :   Entre deux gendarmes, le plus honnête homme du monde a l'air d'un coquin.   
Texte à méditer :   Il faut prendre le temps comme il est, l'argent comme il vient, les gens comme ils sont.   
Texte à méditer :   Qui sème des épines n'aille pas nus-pieds.   
Texte à méditer :   Si la barbe donnait la science ou si la barbe blanche faisait le sage, les chèvres seraient toutes docteurs.   
Texte à méditer :   Le temps et l'usage rendent l'homme sage.   
Texte à méditer :   On ne fait pas le civet avant d'avoir le lièvre.   
Texte à méditer :   Qui a bien mangé croit les autres rassasiés.   
Texte à méditer :   Qui prend toujours et jamais ne donne, à la fin, chacun l'abandonne.   
Texte à méditer :   Un peu d'aide ne fait jamais de mal, beaucoup d'aide fait grand bien.   
Texte à méditer :   Entre voleurs et volés tout pays est habité.   
Texte à méditer :   Toute beauté s'évanouit, et le renom jamais ne périt.   
Texte à méditer :   Mistral, Parlement et Durance sont les trois fléaux de la  Provence.   
Texte à méditer :   L'âne repu trouve les chardons amers.   
Texte à méditer :   Beaucoup d'ânes ne portent pas le bât !   
Texte à méditer :   Qui tient la queue de la poële la tourne d'où il veut !   
Texte à méditer :   Qui a bien dîné croit les autres repus.   
Texte à méditer :   Qui n'a que des chèvres aura vite tondu.   
Texte à méditer :   Sans berger, mille brebis ne font pas un troupeau.   
Texte à méditer :   Au plumage et à la chanson on reconnaît l'oiseau.   
Texte à méditer :   Il vaut mieux une abeille que mille mouches !   
Texte à méditer :   L'âne se reconnaît aux oreilles, et le fou au parler.   
Texte à méditer :   Langue muette n'a jamais été battue.