En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Recherche
 
Fermer
 
Vous êtes ici :   Accueil » Colloque 2015, Eygalières
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...

La Boutique

      +Visitez la boutique en ligne de l'AELOC

        bouton_boutique.png

      +Téléchargez notre catalogue .pdf

      LibreEscolan[1].jpg     lorei2[1].jpg

     Contact commandes: 

      Corrièu    E-mél

La Tarasca/o

Ce que nous faisons

Adhésion en ligne

     Vous pouvez adhérer à l'AELOc depuis le site, et régler votre cotisation en ligne.

Enseignement

Lu dans le journal...

Vidéos

Archives

Colloque 2015, Eygalières

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://www.aeloc.fr/data/fr-articles.xml

XI° Colloque de l’AELOC

LA LANGUE D’OC ET LA CHANSON CONTEMPORAINE
 

FlyerColloquered.jpg

Le XI° colloque de l’AELOC s’est déroulé comme prévu le Samedi 14 Novembre à Eygalières.

La proximité des attentats de Paris avait posé la question de sa tenue. En accord avec le Maire de la ville, les organisateurs ont décidé de le maintenir. En préambule à la séance, un hommage aux victimes a été rendu et une minute de silence observée.

La parole institutionnelle

Après l’ouverture du colloque par M. le Maire d’Eygalières, les prises de parole des élus étaient naturellement bousculées par les circonstances. Le Président du Conseil Régional avait délégué le Conseiller Régional Hervé Guerrera pour apporter son soutien aux participants : il fit le bilan de la politique régionale au terme de l’actuelle mandature. Le Vice-Président du Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône, Bruno Genzana, délégué à la langue d’oc et aux traditions provençales, était retardé par les événements, et se présenta plus tard sans prendre la parole pour ne pas interrompre le déroulement du colloque. Le Président du Conseil Départemental des Alpes de Haute Provence avait délégué Pierre Bonnet, chargé de mission pour la langue provençale, qui dressa le tableau des actions et des projets de son département pour la langue d’oc. Le Président du Conseil Départemental de Vaucluse avait présenté ses excuses.

Jean-Jack Grenet, Inspecteur de l’Éducation Nationale et Coordonnateur de l’enseignement de la langue régionale en Vaucluse, avait aussi la charge de représenter le Directeur Académique des Services de l’Éducation Nationale des Bouches-du-Rhône et l’Inspecteur Départemental Adjoint, retenus tous deux par la situation d’une école marseillaise récemment incendiée. Il exposa la situation de la langue dans son département en montrant son évolution, ses obstacles, les remèdes et les résultats. Enfin, Mathieu Poitavin, professeur d’occitan-langue d’oc à Orange, prenait la parole en présentant les encouragement du Syndicat National des Enseignants du Second Degré.


colloque20151.jpg


La langue et le milieu scolaire 

La première partie du colloque était consacrée à la situation de l’enseignement de la langue dans notre région. Après la présentation des chiffres fournis par les Rectorats d’Aix et de Nice dans un diaporama commenté par notre collègue Gilles Maille, trois interventions étaient prévues pour apporter ensuite un éclairage sur trois questions emblématiques de la situation de la langue. Nos collègues de la Mission de Langue Régionale du département des Bouches-du-Rhône, après avoir transmis les excuses de Madame Annie Portal, Inspectrice de l’Éducation Nationale, Coordonnatrice de l’enseignement de la langue régionale dans les Bouches-du-Rhône, présentaient la situation dans le premier degré, spécialement dans les écoles bilingues et les écoles semi-bilingues, dénommées Centres d’Enseignement Continu de la Langue Régionale, la nature de leur intervention auprès des enseignants, les problèmes qu’ils rencontraient, les solutions qu’ils y apportaient et les projets qui en résultaient.

On entendit ensuite notre collègue Claude Juniot, qui s’exprimait en tant que Président de l’Institut d’Études Occitanes de Provence-Alpes-Pays Niçard. Fort de son expérience de chef d’établissement, il présenta la situation de l’occitan-langue d’oc dans la réforme des collèges. Il tira de la réforme un bilan nuancé, en montrant ses intentions légitimes, mais en soulignant les risques qu’elle présentait pour la langue, et les moyens d’y faire face. Enfin, notre collègue Marie-Françoise Lamotte, directrice de l’école maternelle de Puyloubier, exposait la liste des revendications élaborées par la commission Enseignement et Formation du Forum d’Oc avec l’aide de l’AELOC et de l’Association des Professeurs de Langue Régionale de l’Académie de Nice.


colloque20153.jpg

Après un débat avec l’assistance s’ouvrait la seconde partie du colloque, consacrée à son thème spécifique. Le sujet était introduit dans sa perspective historique par une intervention de Sylvain Chabaud, professeur à l’Université de Montpellier, spécialiste de l’œuvre du poète provençal de la Renaissance Bellaud de la Bellaudière, mais aussi musicien dans le groupe Mauresca Fracàs Dub. Il était accompagné de Camille Martel, journaliste, et musicien lui aussi, auteur de l’ouvrage « Massilia Sound System, la façon de Marseille », sur le fameux groupe du même nom.


couv_29731.jpg
 

Partenaires et aides

La pause permit de visiter les nombreux stands des exposants invités au colloque : Félibrige, Institut d’Etudes Occitanes, Espace Occitan des Alpes, les éditions Parlaren, les écoles bilingues Calandretas, la librairie d’Eygalières, et naturellement le stand de l’AELOC.
 

colloque20152.jpg


Les divers partenaires de l’AELOC ont naturellement œuvré pour le succès du colloque.
La Fédération des Amis de l’Instruction Laïque des Bouches du Rhône, dont l’AELOC est adhérente, parrainaient comme d’habitude la manifestation.
Fondatrice du Forum d’Oc de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’AELOC retrouvait naturellement les partenaires qui se sont rejoints dans ce rassemblement.
Le Centre d’Oralité de la Parole d’Oc d’Aix en Provence avait décidé de filmer toute la manifestation : un montage en sera disponible sur le site de l’AELOC ; il fournissait aussi une partie des images destinées à illustrer les interventions. Ainsi l’avait prévu son président Jean-Pierre Belmon récemment décédé, à qui a été rendu un hommage de profonde reconnaissance.
Michel Neumuller, journaliste au mensuel Aquò d’Aquí, suivait l’ensemble de la manifestation, tout comme Patricia Dupuy pour le mensuel Prouvènço d’Aro, et Lise Gros de Tè Vé Oc.

La Médiathèque du Conseil Départemental des Alpes de Haute Provence avait offert son exposition sur le renouvellement de la musique d’expression occitane, disposée tout autour de la salle de conférence. (La vie en oc. Musique! Augustin Le Gall)


expo04.png


Les Amis du Vieil Eygalières avaient également apporté leur soutien au colloque, manifestée par leur présence.
Un bataillon d’enseignantes et d'enseignants  s'est dévoué pour assurer constamment un accueil de qualité.
Enfin, une jardinerie d’Eygalières, Le jardin d’Anador, avait offert gracieusement une belle décoration végétale.

 

La chanson et la langue : expériences et débats

La session se continuait avec l’intervention conjointe de Didier Maurell, professeur d’occitan-langue d’oc à Aix et à Vitrolles, et Philippe Franceschi, musicologue à l’Université d’Aix. Ils présentaient le spectacle réalisé avec les lycéens de Didier Maurell, Les Voyageurs du Rhône, à partir du texte du Poème du Rhône de Frédéric Mistral.


viajaires.png

Ce spectacle a été donné au Conseil Régional dans la cérémonie d’hommage à Mistral à l’occasion du centenaire de sa mort, et il a été primé par le jury du Grand Prix Littéraire de Provence à Ventabren en 2014. L’intervention permettait de saisir les intentions fondamentales du projet de l’enseignant, les étapes de sa mise en place, les raisons des choix musicaux en relation avec le texte, la façon dont les jeunes s’en emparaient.

Vint ensuite la table ronde conduite par la chanteuse et compositrice Liza, également journaliste à France 3, et Gilles Maille, conseiller pédagogique départemental de musique et musicien lui-même, qui rassemblait cinq autres musiciens très représentatifs de la chanson occitane contemporaine en Provence, et qui avaient tous une expérience de la relation avec le milieu scolaire : Magali Bizot, Manu Théron, Miquèu Montanaro, Sylvain Chabaud, Camille Martel.



colloque20154.jpg
 

Gilles Maille évoqua la manifestation bisannuelle des Cantejadas, organisée par l’AELOC, comme exemple d’une interpénétration de la création avec la pédagogie de la langue, et chaque participant donna son sentiment et son expérience sur le thème, avant de débattre avec le public.


Cantejadas2015(23).jpg
 

Le point final du colloque fut le concert donné par les musiciens du groupe Cor de Lus, et le colloque s’acheva par un apéritif qui prolongea encore un long moment les nombreux échanges et contacts de l’accueil et de la pause, qui sont aussi un des objectifs de ces rassemblements.


cordelus1.jpg
 

L’AELOC adresse ses plus vifs remerciements à la Mairie d’Eygalières et aux Eygaliérois qui ont aidé le colloque, au Conseil Régional et au Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône qui lui ont apporté leur aide financière, aux élus qui ont offert leur soutien, aux représentants de l’Éducation Nationale et des syndicats d’enseignants, aux associations partenaires du colloque, ainsi qu’à tous les participants qui ont permis une fois encore le plein succès de cette manifestation.
 


Date de création : 29/11/2015 - 07:22
Catégorie : Archives - Les colloques-Le colloque de 2013
Page lue 6177 fois


Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Nouveautés du site

(depuis 45 jours)

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  2129063 visiteurs
  8 visiteurs en ligne

Connectés :
( personne )
Snif !!!

Calendrier

Texte à méditer :   A la foire, beaucoup d'ânes se ressemblent.   
Texte à méditer :   L'argent mène l'homme en enfer, mais lui, il reste à la porte.   
Texte à méditer :   Le bon berger fait le bon troupeau.   
Texte à méditer :   Si en travaillant l'on s'enrichissait, les ânes porteraient le bât d'or.   
Texte à méditer :   Qui n'a bonne tête doit avoir bonnes jambes.   
Texte à méditer :   Chaque pot trouve son couvercle.   
Texte à méditer :   Il est bon de ne rien savoir, on apprend toujours.   
Texte à méditer :   Qui a métier a seigneurie.   
Texte à méditer :   Ami de chacun, ami de personne.   
Texte à méditer :   Si la barbe blanche faisait le sage, les chèvres devraient l'être.   
Texte à méditer :   Dans le besoin on reconnaît ses amis.   
Texte à méditer :   N'est pas beau ce qui est beau, est beau ce qui plaît.   
Texte à méditer :   Bâiller comme une jarre sans huile.   
Texte à méditer :   Mistral du samedi n'a jamais vu le lundi.   
Texte à méditer :   Bon et mauvais, comme la langue.   
Texte à méditer :   Il vaut mieux un hareng sur le pain qu'un pigeon qui vole.   
Texte à méditer :   Qui trop serre l'anguille, l'anguille lui échappe.   
Texte à méditer :   Il vaut mieux glisser du pied que de la langue.   
Texte à méditer :   Qui manie les pierres s'écrase les doigts.   
Texte à méditer :   Il ne faut pas acheter un chat dans un sac.   
Texte à méditer :   Le bruit ne fait pas de bien, le bien ne fait pas de bruit.   
Texte à méditer :   Le pain dur tient la maison sûre.   
Texte à méditer :   Le courage se reconnaît à la guerre, la sagesse à la vie, l'amitié au besoin.   
Texte à méditer :   Entre deux gendarmes, le plus honnête homme du monde a l'air d'un coquin.   
Texte à méditer :   Il faut prendre le temps comme il est, l'argent comme il vient, les gens comme ils sont.   
Texte à méditer :   Qui sème des épines n'aille pas nus-pieds.   
Texte à méditer :   Si la barbe donnait la science ou si la barbe blanche faisait le sage, les chèvres seraient toutes docteurs.   
Texte à méditer :   Le temps et l'usage rendent l'homme sage.   
Texte à méditer :   On ne fait pas le civet avant d'avoir le lièvre.   
Texte à méditer :   Qui a bien mangé croit les autres rassasiés.   
Texte à méditer :   Qui prend toujours et jamais ne donne, à la fin, chacun l'abandonne.   
Texte à méditer :   Un peu d'aide ne fait jamais de mal, beaucoup d'aide fait grand bien.   
Texte à méditer :   Entre voleurs et volés tout pays est habité.   
Texte à méditer :   Toute beauté s'évanouit, et le renom jamais ne périt.   
Texte à méditer :   Mistral, Parlement et Durance sont les trois fléaux de la  Provence.   
Texte à méditer :   L'âne repu trouve les chardons amers.   
Texte à méditer :   Beaucoup d'ânes ne portent pas le bât !   
Texte à méditer :   Qui tient la queue de la poële la tourne d'où il veut !   
Texte à méditer :   Qui a bien dîné croit les autres repus.   
Texte à méditer :   Qui n'a que des chèvres aura vite tondu.   
Texte à méditer :   Sans berger, mille brebis ne font pas un troupeau.   
Texte à méditer :   Au plumage et à la chanson on reconnaît l'oiseau.   
Texte à méditer :   Il vaut mieux une abeille que mille mouches !   
Texte à méditer :   L'âne se reconnaît aux oreilles, et le fou au parler.   
Texte à méditer :   Langue muette n'a jamais été battue.