En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Recherche
 
Fermer
 
Vous êtes ici :   Accueil » 30/01/2011Le texte déposé par le groupe UMP
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
La Boutique

      +Visitez la boutique en ligne de l'AELOC

        bouton_boutique.png

      +Téléchargez notre catalogue .pdf

      LibreEscolan[1].jpg     lorei2[1].jpg

     Contact commandes: 

      Corrièu    E-mél
La Tarasca/o
Ce que nous faisons
 ↑  
Adhésion en ligne

     Vous pouvez adhérer à l'AELOc depuis le site, et régler votre cotisation en ligne.

Enseignement
Lu dans le journal...
Vidéos
Archives
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://www.aeloc.fr/data/fr-articles.xml

Projet de loi d'initiative parlementaire sur les langues régionales

Proposition de loi concurrente élaborée sous la direction du député UMP Marc Le Fur et réaction de l'AELOC


assemblee-nationale.jpg


      Comme vous le savez, il y a maintenant deux propositions de loi sur les langues régionales déposées à l'Assemblée Nationale. Pour des raisons obscures, le député breton Marc Le Fur, qui avait pourtant signé le projet de loi du groupe de travail UMP-PS-Verts, a décidé d'en déposer un autre en concurrence, signé par une quinzaine de députés UMP.

      Après consultation du président de la FELCO, il a été décidé que les associations locales enverraient des courriers aux députés de leur région pour protester contre ce qui nous semblait le plus mauvais dans ce nouveau projet, et qu'une démarche nationale serait effectuée par les fédérations, peut-être rassemblées dans la coordination Anem, òc.
Voici d'autre part le courriel de l'AELOC, adressé à tous les députés de la région PACA, ainsi qu'aux députés Le Fur, Urvoas, et Jung qui ont été les maîtres d'oeuvre des propositions de loi déposées. Le courrier était annoncé par un résumé de nos critiques.

"Association pour l'Enseignement de la langue d'oc" de la région PACA

à Mesdames et Messieurs les Députés de la Région PACA

Le courrier ci-joint alerte nos représentants sur les points litigieux contenus dans l'un des projets de loi sur les langues régionales déposés à l'Assemblée Nationale.

1). Le vote d'une loi promouvant les langues régionales nous semble urgent.

2) Nos associés sont absolument opposés à ce que l'offre d'enseignement de langue régionale dépende de la demande des familles. Ce point constituerait une grave régression par rapport à la situation actuelle.

3) Nous demandons instamment qu'on rétablisse l'épreuve facultative de langue régionale au concours de recrutement ordinaire des enseignants du premier degré, que les candidats puissent se présenter en même temps aux épreuves des concours ordinaires et des concours spécifiques "langues régionales", et qu'on prévoie une épreuve facultative de langue régionale à tous les concours de la fonction publique dans les régions concernées.

4) Nous tenons absolument à ce que la loi crée une coordination entre toutes les régions où se parle la langue d'oc, dite aussi langue occitane, dont le provençal rhodano-maritime, le niçard et le gavot sont l'une des expressions. Selon la doctrine de Frédéric Mistral, et en accord total avec le Félibrige et l'Institut d'Etudes Occitanes de PACA, nous considérerions comme un casus belli toute manoeuvre visant à séparer la langue régionale de PACA du reste de la langue d'oc."


       Les députés Jung et Urvoas nous ont répondu pour dire qu'ils étaient totalement d'accord avec nos positions.
 


Date de création : 30/01/2011 - 21:25
Dernière modification : 09/02/2011 - 22:25
Catégorie : Ce que nous faisons - Nos interventions-Proposition de loi
Page lue 8835 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Nouveautés du site
(depuis 45 jours)
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  2116434 visiteurs
  5 visiteurs en ligne

Connectés :
( personne )
Snif !!!
Calendrier
Texte à méditer :   A la foire, beaucoup d'ânes se ressemblent.   
Texte à méditer :   L'argent mène l'homme en enfer, mais lui, il reste à la porte.   
Texte à méditer :   Le bon berger fait le bon troupeau.   
Texte à méditer :   Si en travaillant l'on s'enrichissait, les ânes porteraient le bât d'or.   
Texte à méditer :   Qui n'a bonne tête doit avoir bonnes jambes.   
Texte à méditer :   Chaque pot trouve son couvercle.   
Texte à méditer :   Il est bon de ne rien savoir, on apprend toujours.   
Texte à méditer :   Qui a métier a seigneurie.   
Texte à méditer :   Ami de chacun, ami de personne.   
Texte à méditer :   Si la barbe blanche faisait le sage, les chèvres devraient l'être.   
Texte à méditer :   Dans le besoin on reconnaît ses amis.   
Texte à méditer :   N'est pas beau ce qui est beau, est beau ce qui plaît.   
Texte à méditer :   Bâiller comme une jarre sans huile.   
Texte à méditer :   Mistral du samedi n'a jamais vu le lundi.   
Texte à méditer :   Bon et mauvais, comme la langue.   
Texte à méditer :   Il vaut mieux un hareng sur le pain qu'un pigeon qui vole.   
Texte à méditer :   Qui trop serre l'anguille, l'anguille lui échappe.   
Texte à méditer :   Il vaut mieux glisser du pied que de la langue.   
Texte à méditer :   Qui manie les pierres s'écrase les doigts.   
Texte à méditer :   Il ne faut pas acheter un chat dans un sac.   
Texte à méditer :   Le bruit ne fait pas de bien, le bien ne fait pas de bruit.   
Texte à méditer :   Le pain dur tient la maison sûre.   
Texte à méditer :   Le courage se reconnaît à la guerre, la sagesse à la vie, l'amitié au besoin.   
Texte à méditer :   Entre deux gendarmes, le plus honnête homme du monde a l'air d'un coquin.   
Texte à méditer :   Il faut prendre le temps comme il est, l'argent comme il vient, les gens comme ils sont.   
Texte à méditer :   Qui sème des épines n'aille pas nus-pieds.   
Texte à méditer :   Si la barbe donnait la science ou si la barbe blanche faisait le sage, les chèvres seraient toutes docteurs.   
Texte à méditer :   Le temps et l'usage rendent l'homme sage.   
Texte à méditer :   On ne fait pas le civet avant d'avoir le lièvre.   
Texte à méditer :   Qui a bien mangé croit les autres rassasiés.   
Texte à méditer :   Qui prend toujours et jamais ne donne, à la fin, chacun l'abandonne.   
Texte à méditer :   Un peu d'aide ne fait jamais de mal, beaucoup d'aide fait grand bien.   
Texte à méditer :   Entre voleurs et volés tout pays est habité.   
Texte à méditer :   Toute beauté s'évanouit, et le renom jamais ne périt.   
Texte à méditer :   Mistral, Parlement et Durance sont les trois fléaux de la  Provence.   
Texte à méditer :   L'âne repu trouve les chardons amers.   
Texte à méditer :   Beaucoup d'ânes ne portent pas le bât !   
Texte à méditer :   Qui tient la queue de la poële la tourne d'où il veut !   
Texte à méditer :   Qui a bien dîné croit les autres repus.   
Texte à méditer :   Qui n'a que des chèvres aura vite tondu.   
Texte à méditer :   Sans berger, mille brebis ne font pas un troupeau.   
Texte à méditer :   Au plumage et à la chanson on reconnaît l'oiseau.   
Texte à méditer :   Il vaut mieux une abeille que mille mouches !   
Texte à méditer :   L'âne se reconnaît aux oreilles, et le fou au parler.   
Texte à méditer :   Langue muette n'a jamais été battue.