Recherche
 
Fermer
 
Vous êtes ici :   Accueil » Théâtre: Patapim-Patapam
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
La Boutique

      +Visitez la boutique en ligne de l'AELOC

        bouton_boutique.png

      +Téléchargez notre catalogue .pdf

      LibreEscolan[1].jpg     lorei2[1].jpg

     Contact commandes: 

      Corrièu    E-mél
La Tarasca/o
Ce que nous faisons
Adhésion en ligne

     Vous pouvez adhérer à l'AELOc depuis le site, et régler votre cotisation en ligne.

Enseignement
Lu dans le journal...
Vidéos
Archives
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://www.aeloc.fr/data/fr-articles.xml

THÉÂTRE
 
 

Patapim-Patapam

Teatre Interegionau Occitan - La Rampa
 

2011patapim_affiche.jpg
 

      La langue d’Oc affectionne ces expressions, souvent doublées et prononcées avec des gestes pour les renforcer. Patapim-Patapam, c’est une formule pour dire qu’il se produit soudain un événement spectaculaire. En s’inspirant du conte Jean-sans-peur et en réunissant les personnages de la peur dans la culture populaire occitane, Jean-Louis Blénet nous livre les clés pour rire de nos petites (ou grandes) frayeurs...
      Tout commence par un jeu avec les Peurs qui se promènent un peu partout et qui arrivent dès qu’on leur demande d’effrayer un enfant.
      Puis, c’est la Peur Noire qui vient nous titiller (en pays d’Oc la grande peur est noire car elle noircit la vie) et changer le bien en mal. C’est une peur qui peut rendre fou.
       Enfin, ce sont les aventures de Sensa-Paur qui nous sont contées, une fille décide de parcourir le monde à la recherche de la peur car rien ne peut l’effrayer.
       La peur est un sujet délicat pour un spectacle jeune public. Patapim-Patapam fait donc le choix d’un jeu où l’on se moque des peurs pour désamorcer la panique que la force suggestive du théâtre pourrait créer. Notre théâtre tente ainsi d’enchanter l’imaginaire des enfants...

 

 2011patapim1.png                                                       2011patapim2.jpg
    

 
  • Animation proposée :
- une représentation, noir impératif dans la salle – durée 55mn
- 150 enfants maximum dans une salle polyvalente

             - 300 maximum dans un théâtre

          - entre le 14 et le 24 février 2012

                                                                   

  • Participation financière de l’école : 
- Écoles de 4 classes ou moins : 280 €
- au dessus de 4 classes 70 € par classe supplémentaire.
- Repas pour 3 personnes (2 comédiens + accompagnateur)
  • Public concerné: de la moyenne section de Maternelle au Collège
 

Date de création : 11/09/2011 - 15:31
Dernière modification : 25/01/2014 - 22:41
Catégorie : Archives - Projets culturels-2011/2012

Page lue 7326 fois


Réactions à cet article

Réaction n°1 

par Ecole_bilingue_Yves_Bramerie_de_Cuers le 14/02/2012 - 14:00

Bèn lou bounjour, Avèn reçaupu aier lou tiatre de la Rampa e tenèn à vous dire que sian esta countent mai que mai de la peço coume de la relacien emé lei coumedian. Lei mèstre, leis escoulan emai lei parent present à la rapresentacien soun estrambourda e esperen touti l'oucasien de li veire tournamai à Cuers. Gramaci à l'AELOC. Bèn couralamen. Isabelle Fabre


Nouveautés du site
(depuis 45 jours)
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Recopier le code :
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  2080251 visiteurs
  21 visiteurs en ligne

Connectés :
( personne )
Snif !!!
Calendrier
Texte à méditer :   A la foire, beaucoup d'ânes se ressemblent.   
Texte à méditer :   L'argent mène l'homme en enfer, mais lui, il reste à la porte.   
Texte à méditer :   Le bon berger fait le bon troupeau.   
Texte à méditer :   Si en travaillant l'on s'enrichissait, les ânes porteraient le bât d'or.   
Texte à méditer :   Qui n'a bonne tête doit avoir bonnes jambes.   
Texte à méditer :   Chaque pot trouve son couvercle.   
Texte à méditer :   Il est bon de ne rien savoir, on apprend toujours.   
Texte à méditer :   Qui a métier a seigneurie.   
Texte à méditer :   Ami de chacun, ami de personne.   
Texte à méditer :   Si la barbe blanche faisait le sage, les chèvres devraient l'être.   
Texte à méditer :   Dans le besoin on reconnaît ses amis.   
Texte à méditer :   N'est pas beau ce qui est beau, est beau ce qui plaît.   
Texte à méditer :   Bâiller comme une jarre sans huile.   
Texte à méditer :   Mistral du samedi n'a jamais vu le lundi.   
Texte à méditer :   Bon et mauvais, comme la langue.   
Texte à méditer :   Il vaut mieux un hareng sur le pain qu'un pigeon qui vole.   
Texte à méditer :   Qui trop serre l'anguille, l'anguille lui échappe.   
Texte à méditer :   Il vaut mieux glisser du pied que de la langue.   
Texte à méditer :   Qui manie les pierres s'écrase les doigts.   
Texte à méditer :   Il ne faut pas acheter un chat dans un sac.   
Texte à méditer :   Le bruit ne fait pas de bien, le bien ne fait pas de bruit.   
Texte à méditer :   Le pain dur tient la maison sûre.   
Texte à méditer :   Le courage se reconnaît à la guerre, la sagesse à la vie, l'amitié au besoin.   
Texte à méditer :   Entre deux gendarmes, le plus honnête homme du monde a l'air d'un coquin.   
Texte à méditer :   Il faut prendre le temps comme il est, l'argent comme il vient, les gens comme ils sont.   
Texte à méditer :   Qui sème des épines n'aille pas nus-pieds.   
Texte à méditer :   Si la barbe donnait la science ou si la barbe blanche faisait le sage, les chèvres seraient toutes docteurs.   
Texte à méditer :   Le temps et l'usage rendent l'homme sage.   
Texte à méditer :   On ne fait pas le civet avant d'avoir le lièvre.   
Texte à méditer :   Qui a bien mangé croit les autres rassasiés.   
Texte à méditer :   Qui prend toujours et jamais ne donne, à la fin, chacun l'abandonne.   
Texte à méditer :   Un peu d'aide ne fait jamais de mal, beaucoup d'aide fait grand bien.   
Texte à méditer :   Entre voleurs et volés tout pays est habité.   
Texte à méditer :   Toute beauté s'évanouit, et le renom jamais ne périt.   
Texte à méditer :   Mistral, Parlement et Durance sont les trois fléaux de la  Provence.   
Texte à méditer :   L'âne repu trouve les chardons amers.   
Texte à méditer :   Beaucoup d'ânes ne portent pas le bât !   
Texte à méditer :   Qui tient la queue de la poële la tourne d'où il veut !   
Texte à méditer :   Qui a bien dîné croit les autres repus.   
Texte à méditer :   Qui n'a que des chèvres aura vite tondu.   
Texte à méditer :   Sans berger, mille brebis ne font pas un troupeau.   
Texte à méditer :   Au plumage et à la chanson on reconnaît l'oiseau.   
Texte à méditer :   Il vaut mieux une abeille que mille mouches !   
Texte à méditer :   L'âne se reconnaît aux oreilles, et le fou au parler.   
Texte à méditer :   Langue muette n'a jamais été battue.