Recherche
 
Fermer
 
Vous êtes ici :   Accueil » Les Cantejadas à Peyrolles (13)
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
La Boutique

      +Visitez la boutique en ligne de l'AELOC

        bouton_boutique.png

      +Téléchargez notre catalogue .pdf

      LibreEscolan[1].jpg     lorei2[1].jpg

     Contact commandes: 

      Corrièu    E-mél
La Tarasca/o
Ce que nous faisons
Adhésion en ligne

     Vous pouvez adhérer à l'AELOc depuis le site, et régler votre cotisation en ligne.

Enseignement
Lu dans le journal...
Vidéos
Archives
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://www.aeloc.fr/data/fr-articles.xml

Les CANTEJADAS de PEYROLLES (13)

       Cette année, les organisateurs historiques des Cantejadas d'Aix-en-Provence avaient décidé de faire une pause, pour mieux se préparer et faire l'année prochaine des Cantejadas  2011 une grande réussite !
       C'était sans compter sur l'équipe des maîtres et des maîtresses de Peyrolles, qui firent chanter quatre classes de leurs écoles (une classe de l'école maternelle, et trois du primaire), ainsi qu'une classe invitée de Valensole ! Tout cela réunissait près de 120 élèves !

IMG_5854.jpg
 
     
L'Aeloc fut associée à l'évènement, qui se déroula le 18 juin.
Voici le récit de l'organisation de cet évènement, qui nous est fait par Bernard, un des enseignants de Peyrolles.

"CANTEJADAS 2010 DE PEIROLO EN PROUVÈNÇO"

      « I’aura pas de Cantejadas 2010 ! » Vaqui ço que se diguè après li Cantejadas 2009…
Acò se pòu pas !
     Alor, « la Chourmo de Peirolo » e « l’Ome de Valensole » s’acampéron e decidéron de faire camin soulet pèr que l’eimo di Cantejadas boufe encaro…
      Pèr que l’afaire se posque faire, a faugu trouva lou biais de travaia ensèn : « Tu, vendras faire d’Inglès à mi pichot e d’aquéu tèms, iéu farai canta en Prouvençau  li pichot de la meiralo! » Ansin se faguè. L’ome de Valensole, éu, travaiara soulet sus soun planestéu…
Ato ! Acò vai. Es eisa de decida…. Mai fau saupre que pèr li Cantejadas, fau de musician, de materiau, un càri pèr que l’Ome de Valensole pousquesse veni canta ‘me nautre….
      Fuguè l’escasénço de quauqui dejuna dòu dissate matin, encò de l’uno o de l’autro di fiho de la chourmo emé forço cafè, tè, creissent, pan au choucoulat… lou bon cousta di causo !
      Lou proublèmo di musician fugué lèu regla : n’iaura ges ! Aurié pouscu avé li proufessour de l’ecolo de musico, mai a pas capita : avien de cartabèu proun clafi. Aurié pouscu avé lis musician de l’ourquestro dòu village, mai poudién pas trouva de moumen pèr travaia ensèn…. Restavo plus que li C.D. de travai di Cantejadas passado… Acò bouito ! De très n’en farén un ! Alor, avén causi li cansoun de pourta au prougrame. Un cop la chausido facho, quaucun diguè : « E perque farien pas chausi lis enfant bord que d’ùni an dejà canta i Cantejadas ? Belèu qu’an de cansoun que i’agradon mai que d’autro ? » N’en vaqui un’ideio di bono ! Mai pèr aquelo de cansoun, la musico nous agrado par forço ! bè, n’en trouvarèn uno autro ! E piéi avén tambén pensa d’apoundre au repertòri, uno cansoun qu’avien pas encaro presentado i Cantejadas. Vo ! Mai pèr la musico, coume faran ? Bè, lou Gille nous l’alestira ! E lou Gille nous l’alestiguè ! Ensin, « pachin, pachan » lou C.D. fuguè acaba !

      Alor coumencéron li repeticioun, lou travai que chascun couneisse… Acò vai, sabèn lou faire….
Mai a faugu tambèn ana veire lou Conse pèr agué soun acord d’ourganisa ‘cò sus sa coumuno, pèr agué lou materiau necessàri, pèr lou gousta di pichot…li direitour nous an ajuda.
     Avian besoun de dardeno per lou càri de l’ome de Valensole fin que pousquesse davala de soun planestèu. L’A.E.L.OC nous ajudè…
     E la teinico ???? Sabés faire tu ? Noun e tu ? Nimai ! Urousamén i’avié lou Jan-Lu pèr nous ajuda!
Alor, aven vist que l’eimo di Cantejadas boufavo encaro…
     E vengué lou divendre 18 de jun, à Peirolo, dins la salo Frederic Mistral…


DSC_0120.jpg                  DSC_0123.jpg
 
      Aro, soun passado li Cantejadas 2010 de Peirolo en Prouvenço. Lis enfant éron countènt, si gènt eron esmougu e nautre….creba ! Creba mai fier dou travai de nòsti pichot. Segur qu’emé de musician, dins la coure dòu castèu aurié esta un flame espetacle…
      Mai l’impourtant fuguè que la Lengo resclantigue toujours e que boufe, aquest’an encaro l’eimo di Cantejadas
Osco pèr li Cantejadas de 2011
Bernat             
DSC_0101.jpg


Date de création : 27/08/2009 - 15:43
Dernière modification : 02/12/2010 - 10:12
Catégorie : Archives - Projets culturels-2009/2010

Page lue 9422 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Nouveautés du site
(depuis 45 jours)
Infos/Nouvelles
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  2052258 visiteurs
  14 visiteurs en ligne

Connectés :
( personne )
Snif !!!
Calendrier
Texte à méditer :   A la foire, beaucoup d'ânes se ressemblent.   
Texte à méditer :   L'argent mène l'homme en enfer, mais lui, il reste à la porte.   
Texte à méditer :   Le bon berger fait le bon troupeau.   
Texte à méditer :   Si en travaillant l'on s'enrichissait, les ânes porteraient le bât d'or.   
Texte à méditer :   Qui n'a bonne tête doit avoir bonnes jambes.   
Texte à méditer :   Chaque pot trouve son couvercle.   
Texte à méditer :   Il est bon de ne rien savoir, on apprend toujours.   
Texte à méditer :   Qui a métier a seigneurie.   
Texte à méditer :   Ami de chacun, ami de personne.   
Texte à méditer :   Si la barbe blanche faisait le sage, les chèvres devraient l'être.   
Texte à méditer :   Dans le besoin on reconnaît ses amis.   
Texte à méditer :   N'est pas beau ce qui est beau, est beau ce qui plaît.   
Texte à méditer :   Bâiller comme une jarre sans huile.   
Texte à méditer :   Mistral du samedi n'a jamais vu le lundi.   
Texte à méditer :   Bon et mauvais, comme la langue.   
Texte à méditer :   Il vaut mieux un hareng sur le pain qu'un pigeon qui vole.   
Texte à méditer :   Qui trop serre l'anguille, l'anguille lui échappe.   
Texte à méditer :   Il vaut mieux glisser du pied que de la langue.   
Texte à méditer :   Qui manie les pierres s'écrase les doigts.   
Texte à méditer :   Il ne faut pas acheter un chat dans un sac.   
Texte à méditer :   Le bruit ne fait pas de bien, le bien ne fait pas de bruit.   
Texte à méditer :   Le pain dur tient la maison sûre.   
Texte à méditer :   Le courage se reconnaît à la guerre, la sagesse à la vie, l'amitié au besoin.   
Texte à méditer :   Entre deux gendarmes, le plus honnête homme du monde a l'air d'un coquin.   
Texte à méditer :   Il faut prendre le temps comme il est, l'argent comme il vient, les gens comme ils sont.   
Texte à méditer :   Qui sème des épines n'aille pas nus-pieds.   
Texte à méditer :   Si la barbe donnait la science ou si la barbe blanche faisait le sage, les chèvres seraient toutes docteurs.   
Texte à méditer :   Le temps et l'usage rendent l'homme sage.   
Texte à méditer :   On ne fait pas le civet avant d'avoir le lièvre.   
Texte à méditer :   Qui a bien mangé croit les autres rassasiés.   
Texte à méditer :   Qui prend toujours et jamais ne donne, à la fin, chacun l'abandonne.   
Texte à méditer :   Un peu d'aide ne fait jamais de mal, beaucoup d'aide fait grand bien.   
Texte à méditer :   Entre voleurs et volés tout pays est habité.   
Texte à méditer :   Toute beauté s'évanouit, et le renom jamais ne périt.   
Texte à méditer :   Mistral, Parlement et Durance sont les trois fléaux de la  Provence.   
Texte à méditer :   L'âne repu trouve les chardons amers.   
Texte à méditer :   Beaucoup d'ânes ne portent pas le bât !   
Texte à méditer :   Qui tient la queue de la poële la tourne d'où il veut !   
Texte à méditer :   Qui a bien dîné croit les autres repus.   
Texte à méditer :   Qui n'a que des chèvres aura vite tondu.   
Texte à méditer :   Sans berger, mille brebis ne font pas un troupeau.   
Texte à méditer :   Au plumage et à la chanson on reconnaît l'oiseau.   
Texte à méditer :   Il vaut mieux une abeille que mille mouches !   
Texte à méditer :   L'âne se reconnaît aux oreilles, et le fou au parler.   
Texte à méditer :   Langue muette n'a jamais été battue.