Vous êtes ici :  Accueil
    Imprimer la page...

Bienvenue sur le site de l'AELOc

     Qu'est-ce que l'AELOc ?

      Association créée en 1987, elle rassemble toutes les personnes qui enseignent la langue d’oc ou veulent aider à son enseignement dans les établissements scolaires, publics et privés, ou dans le milieu associatif, professionnels ou bénévoles, en activité ou en retraite.
      L’AELOc est une association ouverte à tous, favorisant l’échange et le dialogue: elle s’adresse aux occitanistes comme aux mistraliens, ou à ceux qui n’ont pas de préférence.
       L’AELOc affirme que la langue d’oc appartient à tous les habitants de Provence-Alpes-Côte d’Azur quelle que soit leur origine. Elle agit pour valoriser tous les parlers authentiques de notre région, et pour resserrer les liens avec les autres régions occitanes ainsi qu’avec l’espace catalan et plus généralement le monde latin et méditerranéen.


     L'AELOc, c'est :

      L’AELOc vous propose:
   1. Son bulletin d’information La Tarasca
/ La Tarasco.   
   2.
Son service de vente (par correspondance ou en ligne) de livres, CDs, documents pédagogiques, albums pour la classe, etc.
   3. Un colloque bisannuel de niveau universitaire.
   4. Des journées de rencontre et de formation.
   5.
Des projets culturels pour les écoles et collèges de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.
   6. Une information personnalisée en fonction de vos besoins.
   7. Un réseau permanent d’assistance et d’échanges professionnels.
   8. Une lettre d'information par Internet afin de vous tenir au courant des dernières nouvelles concernant la langue d’oc et son enseignement.
   9. Des contacts de proximité dans chacun des départements de notre Région.
   10. Un site Internet interactif (informations, projets, actualités, ...)

      L'AELOc adhère à la Fédération des Enseignements de Langue et de Culture d'Oc, qui collabore avec les représentants des autres langues de France.


                                                        bandfelco.gif
 

      Elle est aussi membre de la Fédération des Amis de l'Instruction Laïque des Bouches-du-Rhône.
ail.png
 
       L'AELOc est subventionnée par
Logo_Pays_d_Aix.jpg       paca1.jpg     cg13.jpeg    logo-cg04.png     logo-aix.gif

Les 5 dernières nouvelles

UNO PETICIEN DE SIGNA D’URGÈNCI !

SAUVAR LO CENTRE DE CULTURA D’OC DE GRAVESON

               https://www.unepetition.fr/loustaudipetit
    

Graveson possède un lieu chargé d'histoire, une maison située au 12 avenue Auguste Chabaud, qui abrite un véritable trésor : Ce lieu emblématique est « l'Oustau di Petit ».
 
Pour ceux qui ne le connaissent pas, ce bâtiment appartenait à l'Abbé Marcel Petit, figure incontournable de la culture provençale. En effet, en parallèle de son rôle ecclésiastique, il fonda une maison d'édition baptisée Culture Provençale et Méridionale spécialisée dans l'impression et la diffusion de la littérature en langue d'oc. Au cours de la seconde moitié du XXe siècle, ces éditions jouèrent un rôle important dans la sauvegarde de la littérature d'oc, en particulier en collectant et rééditant les œuvres de Frédéric Mistral et des premiers félibres. En 1998, il détenait pas moins de quarante tonnes de livres dont environ un millier d'ouvrages rares. D'abord stockés dans l'église de Raphèle, une grande partie fut ensuite transmise à une association fondée en 1999 et baptisée CREDD'O (Centre de Rencontres, d'Études, de Documentation et de Diffusion d'Oc). Cette association, destinée à la promotion de la littérature en langue d'oc, fut installée dans la maison natale de l'abbé transformée en bibliothèque et en centre de recherche. Animée aujourd'hui par une vingtaine de bénévoles et un salarié, elle continue à poursuivre l’œuvre engagée depuis plus de 20 ans.
 
Aujourd'hui, sans aucune concertation et de façon unilatérale, Monsieur le Maire et les conseillers municipaux ont décidé de vendre cette maison, faisant fi de l'engagement moral pris vis à vis de l'Abbé et de sa famille. En effet, celui ci avait cédé l'Oustau en 1999, à la commune «dans le but exclusif d’y établir une bibliothèque régionaliste…», comme l’indique la convention de mise à disposition passée entre la Mairie et le CREDD’O le 8 août 2005.
 
La Mairie propose de déplacer le CREDD'O dans un local neuf, complètement inadapté, trop petit et ne correspondant absolument pas aux besoins de cette association. En effet, la vocation du CREDD’O n’est pas seulement la conservation des ouvrages qui ont été légués par l’abbé Marcel Petit et des fonds qui sont venus depuis s’y ajouter, mais également d’être un lieu d’étude et de recherche et un pôle de ressources et d'expositions. Le CREDD'O a refusé, à l'unanimité, cette décision et l'a fait savoir à Monsieur le Maire dans une lettre en date du 21 avril dernier, restée sans réponse à ce jour. Si cette décision venait à être entérinée, c'est l'avenir même de cette association et son travail inestimable pour la culture d'oc qui serait en péril.
 
C'est pourquoi, nous, Gravesonnais, mais aussi peuple de Provence et des pays d'oc, voulons faire entendre notre voix. Nous nous opposons à ce projet, et vous demandons de revenir sur cette décision : l'Oustau di Petit doit rester l'Oustau di Petit.


Décès de notre collègue et membre de l'AELOc Jean-Louis Ramel
 

Il a consacré sa vie à la diffusion de la langue d’oc comme enseignant, chercheur, conteur, organisateur d’événements culturels.
 
Il a été pendant quinze ans chargé dans le département de la Drôme du développement de la langue dans les écoles. De la matière qu’il avait étudiée pour sa thèse de doctorat sur la tradition orale en Provence dirigée par Jean-Claude Bouvier, il avait tiré deux ouvrages majeurs (Contes entre Ventoux et Baronnies, Le Géant de Provence).
 
Il a fait un travail considérable de recueil de la parole occitane dans l’espace où il était né en 1955 et où il a vécu jusqu’à son décès. Il l’a exploité dans les divers supports pédagogiques qu’il élaborait pour aider les maîtres dans leur enseignement, et aussi dans les manifestations et rassemblements où il faisait vivre la langue.
 
Respectueux des préférences de la tradition occitaniste comme mistralienne, il a maintenu son projet hors des affrontements dont se délectent les fanatiques.
 
A sa famille, ses proches et ses nombreux fidèles, l’AELOC exprime toute sa sympathie.

Icones/Nouvelles_novas/ico_politique/button_0.pngLe vote de la loi Molac - le 11/04/2021 07:07

assemblee-nationale.jpg


 

L’AELOC félicite et remercie toutes celles et ceux qui ont permis le vote de
 

LA PREMIÈRE LOI LIBÉRANT LES LANGUES DE FRANCE
sous la V° République
le 8 avril 2021

 

et spécialement
 

son auteur le Député du Morbihan Paul Molac
le député européen François Alfonsi

son collaborateur Victor Gallou
et sa collaboratrice Claire Gago-Chidaine

les Sénatrices et Sénateurs qui ont rétabli le texte de la loi Molac

les Députées et Députés qui l’ont votée

le Collectif Pour que vivent nos langues       
et toutes les militantes et militants qui ont œuvré pour ce résultat.

 

La loi permettra entre autres :

- un enseignement bilingue sans limitation d’horaire, justifiant la démarche dite d’immersion pratiquée dans les écoles associatives ;
- l’intégration de la langue dans les horaires de tous les établissements scolaires ;
- la proposition de cet enseignement à tous les élèves dans le cadre de conventions entre l’État et la Région ;
- L’utilisation de la langue régionale pour la signalétique.

 

Lire le texte de la loi Molac


Icones/Nouvelles_novas/ico_education/button_0.pngDes albums en provençal - le 24/02/2021 07:40


Formulaire d'adhésion à l'AELOc-paiement sécurisé par CB

      Pour 2021

Propulsé par HelloAsso