Vous êtes ici :  Accueil
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Ce que nous faisons
Enseignement
 ↑  
Lu dans le journal...
Diaporamas
Archives
Bienvenue sur le site de l'Aeloc

      Qu'est-ce que l'AELOC ?

      Une association créée en 1987 qui rassemble toutes les personnes qui enseignent la langue d’oc ou veulent aider à son enseignement dans les établissements scolaires, publics et privés, ou dans le milieu associatif, professionnels ou bénévoles, en activité ou en retraite.
      L’AELOC est une association ouverte à tous, favorisant l’échange et le dialogue: elle s’adresse aux occitanistes comme aux mistraliens, ou à ceux qui n’ont pas de préférence.
       L’AELOC affirme que la langue d’oc appartient à tous les habitants de Provence-Alpes-Côte d’Azur quelle que soit leur origine. Elle agit pour valoriser tous les parlers authentiques de notre région, et pour resserrer les liens avec les autres régions occitanes ainsi qu’avec l’espace catalan et plus généralement le monde latin et méditerranéen.


     L'AELOC, c'est :
 


 
      L’AELOC vous propose:
   1. Son bulletin d’information La Tarasca
/ La Tarasco.   
   2.
Son service de vente (par correspondance ou en ligne) de livres, CDs, documents pédagogiques, albums pour la classe etc.
   3. Un colloque bisannuel de niveau universitaire.
   4. Des journées de rencontre et de formation.
   5.
Des projets culturels pour les écoles et collèges de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.
   6. Une information personnalisée en fonction de vos besoins.
   7. Un réseau permanent d’assistance et d’échanges professionnels.
   8. Une lettre d'information par Internet afin de vous tenir au courant des dernières nouvelles concernant la langue d’oc et son enseignement.
   9. Des contacts de proximité dans chacun des départements de notre Région.
   10. Un site Internet interactif (informations, projets, actualités, ...)

      L'AELOC adhère à la Fédération des Enseignements de Langue et de Culture d'Oc, qui collabore avec les représentants des autres langues de France.


                                                        bandfelco.gif
 
      Elle est aussi membre de la Fédération des Amis de l'Instruction Laïque des Bouches-du-Rhône.
ail.png
 
       L'AELOC est subventionnée par
  paca1.jpg                       cg13.jpeg                                          logo-aix.gif

La définition de la langue occitane

logo_IEO.jpg

Une clarification importante de
l'Institut d'Etudes Occitanes de Provence




Qu’est-ce que la langue occitane en Provence-Alpes-Côte d’Azur ?

      Afin de lever toute ambiguïté sur un sujet qui prête à polémique, les responsables de l’Institut d’Etudes Occitanes, au niveau national comme au niveau de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, ont tenu à rendre publique la déclaration suivante.

      L’occitan est le nom de la langue originelle des trente-deux départements du sud de la France, de Bordeaux à Menton et de l’Auvergne aux Pyrénées, ainsi que du Val d’Aran en Catalogne et d’une partie du Piémont. Cette langue, également dénommée « langue d’oc », se présente sous la forme d’une certaine variété d’expressions, dont le provençal rhodanien et le provençal central-maritime, l’alpin et le niçois sont des variantes en usage dans notre région. Nous considérons que l’occitan forme une unité garantie par un haut degré d’intercompréhension entre tous ceux qui le parlent couramment, malgré la diversité incontestable de ses multiples formes, comme c’est le cas pour toute langue naturelle dans le monde.

      La langue occitane n’est donc pour nous pas autre chose que l’ensemble de ces divers parlers, dont nous sommes autant soucieux que quiconque de préserver l’authenticité, tant dans la communication orale que dans la communication écrite. Aucun des mouvements d’inspiration occitaniste, en Provence-Alpes-Côte d’Azur comme ailleurs, ne préconise d’imposer la pratique d’une autre forme de la langue là où elle n’est pas en usage. L’affirmation selon laquelle nous chercherions à importer dans notre région une forme étrangère ou artificielle de la langue sous ce nom d’occitan est donc pour nous totalement absurde, et ne peut être colportée que par ignorance ou par malveillance.

      Notre position sur tous ces points est identique à celle de l’immense majorité des linguistes de France et des nombreux pays étrangers où est étudiée notre langue, et naturellement à celle de Frédéric Mistral telle qu’il la définit dans son Trésor du Félibrige. Enfin, elle est désignée sous le nom « occitan », en Espagne et en Italie, dans les régions où elle est langue officielle.

      De tous temps, les locuteurs de notre langue, bien que conscients de ses nombreuses variétés, se sont reconnus d’une même communauté linguistique. Il n’appartient à personne de leur dénier ce droit.

Octobre 2012



Pierre BRECHET, président de l’Institut d’Etudes Occitanes
Claude JUNIOT, président de la Section Régionale Provence-Alpes-Côte d’Azur de l’Institut d’Etudes Occitanes
André FAURE, président de l’Institut d’Etudes Occitanes des Alpes
Jean-Pierre BAQUIE, président de l’Institut d’Etudes Occitanes des Alpes Maritimes
Joël BOUC, président de l’Institut d’Etudes Occitanes Frédéric Mistral des Bouches du Rhône
Yves JESTIN, président de l’Institut d’Etudes Occitanes du Var
Gabriel SIMONET, président de l’Institut d’Etudes Occitanes de Vaucluse



 

Les 10 dernières nouvelles

Nouveau  Icones/Nouvelles_novas/ico_colloque/button_0.pngY a-t-il une place dans la bande dessinée pour les langues minorisées ? - par beeth le 08/04/2015 - 21:23
Dimanche 12 avril à 11h00
table ronde dans la salle des canapés de la bibliothèque Méjanes à Aix-en-Provence
organisée par le CEP d'OC
 
Thème : " Y a-t-il une place dans la bande dessinée pour les langues minorisées ?"
Dans le cadre des rencontres du 9ème art
 
FestivalBD.jpg

 
En terre d'oc, l'irrévérence et la dérision ne datent pas d'aujourd'hui. Dès 1900, la garibaldien niçois Menica Rondelly lançait sa "Ratapignata", un journal où la caricature avait toute sa place.
Repris en 1934 puis en 1976, la "Ratapignata" est le pionnier des périodiques satiriques occitans. Il a donné naissance à une véritable "école de Nice" de la BD dont Edmond Baudoin, lauréat du festival d'Angoulême, est le continuateur.
Ailleurs en terre d'oc, les fanzines ont fleuri au lendemain de 68 - on pense là au Rictus occitan - mais financièrement non rentables, elles n'ont pas survécu.
Pourtant, le marché existe puisque les principales BD, de Tintin à Lucky Luke, connaissent des éditions en langues minorisées.
Et si certaines régions comme la Bretagne utilisent la BD comme outil pédagogique, c'est là où existe un pouvoir autonome pour les soutenir ( Catalogne, pays basque) que les arts graphiques ont connu leur plus grand développement.
Mais peut-on parler dans ce cas de langues minorisées ? En terre d'oc, si de nombreuses BD utilisent le cadre local, la langue le plus souvent y est réduite à quelques bulles "pittoresques".
 

Icones/Nouvelles_novas/ico_sortir/button_0.pngStephan Manganelli à Pernes (84) - par beeth le 28/03/2015 - 21:52

PernesAfficheManga.jpg


Icones/Nouvelles_novas/ico_edition/button_0.pngToponymie de Signes - par beeth le 15/03/2015 - 17:00

ToponSignes.jpgVient de paraître

TOPONYMIE DE SIGNES
Un Territoire et des Hommes


Le trésor des noms de lieux d’un village provençal


Gérard TAUTIL
Préface de Alain Barthélémy-Vigouroux
Editions du C.R.E.O. Provence et de l’I.E.O Var


 

      L’étude des noms de lieux en Pays d’Oc est une étape importante de la réappropriation linguistique et culturelle. La connaissance des toponymes signois entreprise par Gérard Tautil et les participants au cours de Langue d’Oc-Provençal, fruit de trois années d’enquête sur le terrain, aboutit à cette publication qui s’inscrit dans la droite ligne de la recherche toponymique provençale.
      Quel sens peuvent avoir ces noms de lieux juxtaposés dans les cartes et les documents cadastraux, autre que folklorique ou faussement évident : Belincent, Cancerilles, Cante Cigale, Carnaval, Chabran, Croupatières, Mare Caïre, Maramouyé, Gapeau, Garagaï du Signoret, Jas de Laure, Latay, Panerolle, Pou de Vèze, Puits d’Encastre, Queue de Sartan, Ragage de Brugedor, Roudelière, Samble du Tuèi, Signes, Suy ou Siou Blanc, Uyé des Lèques, Vanade, Ventador, Viole ?
La toponymie est un véritable déploiement d’histoire, elle donne du sens à nos lieux de vie. Non seulement pour les locaux mais aussi pour les Provençaux d’hier et d’aujourd’hui. Partie de nous-mêmes, elle nous fait découvrir le pays derrière le paysage et nous fait pays. Ce travail rigoureux nous fait entrer en sciences humaines par une porte trop longtemps ignorée en anthropologie. La connaissance de la Provence réelle, en perspective avec l’ensemble occitan, y trouve un nouvel éclairage.

Gérard TAUTIL, auteur de nombreux articles et d’ouvrages sur la réalité culturelle, sociale et politique occitane. Il contribue aujourd’hui, dans le suivi d’une recherche collective sur sa commune, à une étude toponymique qui est l’une des manifestations de la culture d’Oc et de ses origines dans le cadre de la formation des langues romanes.
 
  "Cet ouvrage présente le double avantage d'un travail d'une précision et d'une exactitude indépassables replacé dans une vue d'ensemble, non seulement de la toponymie provençale et plus globalement occitane, mais encore d'un tableau historique de l'évolution linguistique dans laquelle se déroulent la création  et la transformation des noms de lieux."
                     Alain Barthélemy-Vigouroux.
                     Inspecteur d'Académie honoraire
                     Secrétaire de l'Association pour l'Enseignement de la Langue d'Oc
 

►——————————————
Je commande :…….. exemplaire (s) au prix de 20 euros l’exemplaire.
Soit :……....
Frais de port pour 1 exemplaire : 3,70€
Frais de port pour un envoi en nombre jusqu’à 3 exemplaires : 11,10 €
(Au-delà: tarif colissimo, selon le poids, nous consulter)
Soit en tout :...................................
– Pour commander :
Adresse : Lo Cebier / Gérard Tautil
BP 37 - 83870 SIGNES - Chèque à l’ordre de « Gérard Tautil »
Ou
Adresse : CREO Provença - Ostau de Provença
8bis, Avenue Jules Ferry- 13100 AIX EN PROVENCE

Icones/Nouvelles_novas/ico_education/button_0.pngQuesaquò et Mascomprès dans les Alpes - par beeth le 08/03/2015 - 19:17

programa_escelas0405.jpg


Icones/Nouvelles_novas/ico_edition/button_0.pngTOPONYMIE DU PAYS D'ARLES - par beeth le 18/02/2015 - 09:40

ToponymiePaysArles.jpgVient de paraître

TOPONYMIE DU PAYS D'ARLES
 

Origine, évolution et signification des noms de lieux

Gilles Fossat

Collection Nomino ergo sum

EAN : 9782343050515 • 108 pages
Prix éditeur : 12,50 €


Voir la fiche de ce livre

Cette étude comprend plus de deux cents noms de lieux du pays d’Arles au sens large, c’est-à-dire l’ouest du département des Bouches-du-Rhône, dans une approche géographique et thématique : Arles, ses quartiers et ses hameaux ; les noms des autres communes ; les toponymes exprimant le relief ; les noms de cours d’eau et les termes en relation avec l’eau ; les toponymes concernant la nature des sols, la végétation, les activités agricoles, le statut juridique des terres, les constructions ; les noms de personnes.
Ce travail prend en compte l’étymologie et l’évolution de ces noms depuis leurs formes anciennes, en les plaçant dans leur contexte linguistique.


Gilles Fossat est professeur documentaliste. Il s’intéresse depuis de nombreuses années à l’étude de la toponymie, comme moyen de compréhension du milieu naturel et humain. Il a publié en 2012, dans la même collection, Les Noms de l’eau en Vaucluse : toponymie et hydronymie.

Vous pouvez commander cet ouvrage directement à votre libraire habituel,
sur le site internet : http://www.editions-harmattan.fr,
ou en renvoyant par courrier postal le bon de commande suivant :

bon de commande en ligne

À retourner aux Éditions L'Harmattan, 5- 7 rue de l'École-Polytechnique, 75005 Paris.


Icones/Nouvelles_novas/ico_informations/button_0.pngLe décès d’Yves Rouquette - par A_Barthelemy le 21/01/2015 - 11:17

Le décès d’Yves Rouquette


Rouquette.jpg
 

      L’écrivain, enseignant et militant occitan Yves Rouquette est mort le 4 Janvier dans le village rouergat de Camarès de ses origines familiales. Celui que Robert Lafont proclamait l’écrivain le plus important de sa génération était né à Sète en 1936, et avait épousé l’écrivaine et chanteuse Marie Rouanet. Professeur de lettres à Béziers, il a mis en place une des premières Calandretas, il est à l’origine de la maison de production et diffusion de disques Ventadour, de la création du Centre International de Développement de l’Occitan de Béziers, de la revue Viure. Avant tout poète, il était aussi romancier et auteur de théâtre. Enfin, fortement engagé dans la vie politique, il avait fondé le mouvement Volèm Viure au Païs. Ses engagements ont marqué profondément toute son œuvre, où l’esprit révolutionnaire se mêle aux références évangéliques vives dans une famille qui a donné à l’église catholique son frère connu sus le nom d’auteur de Jean Larzac.

 

Esparnha-te

Esparnha-te. La nèu,

l’ai daissada sul pas,

al pè dels faus, dins lo valat

ont lo solelh

la sap pas anar beure.

Farai pas pus que davalar per de sèrres

qu’an pas ’na gota de susor

dins los plecs de son còl

mas que ne fuman las espatlas

a tirar après eles

tantes de camps cobèrts.

Ieu, qu’escoti gemir

la tèrra trissa de la plana

que trabalhan los grelhs,

ai quitat d’aver paur .


L'escriveire Public

Quand aurai tot perdut
mon lassitge ma lenga e lo gost de luchar
me virarai encara un còp cap a vosautres
òmes mieus
carretièrs jornalièrs pastres varlets de bòria
caratges doblidats esperduts renegats
òmes dels vilatges esconduts
dins un temps que vòl pas
que pòt pas espelir
e traparai dins vòstre agach
dins lo quichar de vòstras mans
dins vòstres crits mandats de lònga
de fons a cima de la tèrra
e que degun pòt far calar
una rason de creire encara
Tornarai èsser per vosautres
abitants grèus e maladrechs
d’un país de la votz d’enfança e de tèrra
lo mainatge qu’ai pas quitat d’èsser
un enfant de la vila en cèrca de l’amor
del pibol plegadís coma un cant de pelhaire
trevant los nauts pelencs de la vòstra mementa
d’òmes que sabon tot sens aver ren legit
que lo libre del temps que fai

Quilharai una taula
còntra lo vam dels sèrres
e me farai per vosautres
escriveire public


Icones/Nouvelles_novas/ico_informations/button_0.pngDisparition de Marceau Esquieu - par beeth le 05/01/2015 - 21:28

MARCEAU-ESQUIEU.jpg     

Nòstre colèga Marcel Esquieu vèn de morir lo 2 de Janvier. Avié creat l'Escòla Occitana d'Estiu a Vilanòva de Lòt e s'es consacrat a la militança jusc'a la fin de sa vida. Èra professor de letras classicas emai d'occitan, poèta, novelista, contaire, autor de manuau de lenga.
L'AELOC rènde òumàgi a son òbra e a son devoament eisemplari, e presènta sei complanchas a sa veusa e a sei pròchis. 


      Lei funeralhas si debanaran lo dimècres 7 de janvier a 15 oras a la gleisa de Sant Antòni de Ficalba (Lòt e Garona) sènsa flors ni coronas ; a demandat que lei dons siegon fach a l'escòla Occitana (eoe@wanadoo.fr). L'AELOC li participarà.

 


Icones/Nouvelles_novas/ico_projets_cult/button_0.pngCantejadas 2015: c'est parti ! - par beeth le 18/11/2014 - 14:04

Cantejadas* 2015: c'est parti !


Première réunion de travail ce samedi 8 novembre 2014 pour les enseignants participant aux Cantejadas 2015.

2014_1ereReunion01.jpg

2014_1ereReunion03.jpg
 

Dix écoles des Bouches du Rhône sont concernées par ce projet.
 

Ecole Maternelle Cazan - Vernègues
2 classes

Ecole Elémentaire Cazan - Vernègues
3 classes

Ecole des Platanes - Aix-en-Provence
2 classes

Ecole Mermoz I - Aubagne
4 classes

Ecole Mermoz II - Aubagne
7 classes

Mat La Trébillane - Cabriès-Calas
1 classe

Ecole La Barque - Fuveau
2 classes

Ecole St-Louis - Le Rove
1 classe

Ecole Aureille
1 classe

Maternelle – Le Sacré-Cœur - Aix-en-Provence
1 classe



2014_1ereReunion02.jpg
 

Un nouveau répertoire de chansons en provençal pour les enfants a été composé par les artistes-créateurs de la nouvelle scène occitane.

Ainsi seront au répertoire des créations de :

Mauresca fraca dub,

Moussu T e lei jovents,

Liza,

Miquéu Montanaro,

Jean-Bernard Plantevin …

Ainsi que des poèmes de Jòrgi Gros et Enric Damòfli.
 

      Ces créations ont été confiées au groupe Musiques Actuelles du Conservatoire de Région d’Aix-en-Provence qui s’est chargé d’en faire les arrangements et orchestrations.

      Ce groupe de musiciens accompagnera une chorale de 600 enfants pour le concert final qui se déroulera dans le magnifique cadre du Parc Jourdan à AIX-EN-PROVENCE,
 

le mardi 19 mai
 

en ouverture de la manifestation « C’est SUD ».


* Les Cantejadas sont organisées grâce à un partenariat AELOc, Ville d'Aix-en-Provence, Education Nationale.
 


Icones/Nouvelles_novas/ico_edition/button_0.pngLe Luberon, tome 2 - par beeth le 29/10/2014 - 07:12

2014Luberon_Tome2.jpg



Ié soun counsacra  quatre gros chapitre sus

                                        1° Lei troubadour dou Luberoun
                                        2° La Lengo prouvençalo d’aquéu relarg
                                        3° Leis escrivan prouvençau dou XV° au XX°
                                        4° Lei coumtemporan vivènt en lengo nostro.
           Crounico escricho pèr J.L. Bouvier – M.Dumas et P. Pessemesse.

 

Icones/Nouvelles_novas/ico_edition/button_0.pngBlasonner en occitan - par beeth le 27/10/2014 - 18:31

2014BlasonarOccitan.jpg
 


Recherche
Je suis Charlie

je-suis-charlie.jpg

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
wkPf
Recopier le code :
1015 Abonnés
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  602179 visiteurs
  11 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 60 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Calendrier
Le temps passe, passe le bien !

Nos dernières pages
La météo à Aix-en-Provence
Météo Aix-en-Provence © meteocity.com

La météo à Aix-en-Provence...

Texte à méditer :   A la foire, beaucoup d'ânes se ressemblent.   
Texte à méditer :   L'argent mène l'homme en enfer, mais lui, il reste à la porte.   
Texte à méditer :   Le bon berger fait le bon troupeau.   
Texte à méditer :   Si en travaillant l'on s'enrichissait, les ânes porteraient le bât d'or.   
Texte à méditer :   Qui n'a bonne tête, doit avoir bonnes jambes.   
Texte à méditer :   Chaque pot trouve son couvercle.   
Texte à méditer :   Il est bon de ne rien savoir, on apprend toujours.   
Texte à méditer :   Qui a métier a seigneurie.   
Texte à méditer :   Ami de chacun, ami de personne.   
Texte à méditer :   Si la barbe blanche faisait le sage, les chèvres devraient l'être.   
Texte à méditer :   Dans le besoin on connaît ses amis.   
Texte à méditer :  N'est pas beau ce qui est beau, est beau ce qui plaît.  
Texte à méditer :   Bâiller comme une jarre sans huile.   
Texte à méditer :   Mistral du samedi n'a jamais vu le lundi.   
Texte à méditer :  Bon et mauvais, comme la langue.  
Texte à méditer :   Il vaut mieux un hareng sur le pain qu'un pigeon qui vole.   
Texte à méditer :   Qui trop serre l'anguille, l'anguille lui échappe.   
Texte à méditer :  Il vaut mieux glisser du pied que de la langue.  
Texte à méditer :  Qui manie les pierres s'écrase les doigts.  
Texte à méditer :  Il ne faut pas acheter un chat dans un sac.  
Texte à méditer :   Le bruit ne fait pas de bien, le bien ne fait pas de bruit.   
Texte à méditer :   Le pain dur tient la maison sûre.   
Texte à méditer :  Le courage se reconnaît à la guerre, la sagesse à la vie, l'amitié au besoin.  
Texte à méditer :  Entre deux gendarmes, le plus honnête homme du monde a l'air d'un coquin.  
Texte à méditer :  Il faut prendre le temps comme il est, l'argent comme il vient, les gens comme ils sont.  
Texte à méditer :  Qui sème des épines n'aille pas nus-pieds.  
Texte à méditer :   Si la barbe donnait la science ou si la barbe blanche faisait le sage, les chèvres seraient toutes docteurs.   
Texte à méditer :   Le temps et l'usage rendent l'homme sage.   
Texte à méditer :  On ne fait pas le civet avant d'avoir le lièvre.  
Texte à méditer :   Qui a bien mangé croit les autres rassasiés.   
Texte à méditer :  Qui prend toujours et jamais ne donne, à la fin, chacun l'abandonne.  
Texte à méditer :   Un peu d'aide ne fait jamais de mal, beaucoup d'aide fait grand bien.   
Texte à méditer :  Entre voleurs et volés tout pays est habité.  
Texte à méditer :   Toute beauté s'évanouit, et le renom jamais ne périt.   
Texte à méditer :   Mistral, Parlement et Durance sont les trois fléaux de la  Provence.   
Texte à méditer :   L'âne repu trouve les chardons amers.   
Texte à méditer :   Beaucoup d'ânes ne portent pas le bât !   
Texte à méditer :   Qui tient la queue de la poële la tourne d'où il veut !   
Texte à méditer :  Qui a bien dîné croit les autres repus.   
Texte à méditer :  Qui n'a que des chèvres aura vite tondu.  
Texte à méditer :  Sans berger, mille brebis ne font pas un troupeau.  
Texte à méditer :  Au plumage et à la chanson on reconnaît l'oiseau.  
Texte à méditer :  Il vaut mieux une abeille que mille mouches !  
Texte à méditer :   L'âne se reconnaît aux oreilles, et le fou au parler.   
Texte à méditer :   Langue muette n'a jamais été battue.