Vous êtes ici :  Accueil
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Bienvenue sur le site de l'Aeloc

      Qu'est-ce que l'AELOC ?

      Une association créée en 1987 qui rassemble toutes les personnes qui enseignent la langue d’oc ou veulent aider à son enseignement dans les établissements scolaires, publics et privés, ou dans le milieu associatif, professionnels ou bénévoles, en activité ou en retraite.
      L’AELOC est une association ouverte à tous, favorisant l’échange et le dialogue: elle s’adresse aux occitanistes comme aux mistraliens, ou à ceux qui n’ont pas de préférence.
       L’AELOC affirme que la langue d’oc appartient à tous les habitants de Provence-Alpes-Côte d’Azur quelle que soit leur origine. Elle agit pour valoriser tous les parlers authentiques de notre région, et pour resserrer les liens avec les autres régions occitanes ainsi qu’avec l’espace catalan et plus généralement le monde latin et méditerranéen.


     L'AELOC, c'est :
 


 
      L’AELOC vous propose:
   1. Son bulletin d’information La Tarasca
/ La Tarasco.   
   2.
Son service de vente (par correspondance ou en ligne) de livres, CDs, documents pédagogiques, albums pour la classe etc.
   3. Un colloque bisannuel de niveau universitaire.
   4. Des journées de rencontre et de formation.
   5.
Des projets culturels pour les écoles et collèges de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.
   6. Une information personnalisée en fonction de vos besoins.
   7. Un réseau permanent d’assistance et d’échanges professionnels.
   8. Une lettre d'information par Internet afin de vous tenir au courant des dernières nouvelles concernant la langue d’oc et son enseignement.
   9. Des contacts de proximité dans chacun des départements de notre Région.
   10. Un site Internet interactif (informations, projets, actualités, ...)

      L'AELOC adhère à la Fédération des Enseignements de Langue et de Culture d'Oc, qui collabore avec les représentants des autres langues de France.


                                                        bandfelco.gif
 
      Elle est aussi membre de la Fédération des Amis de l'Instruction Laïque des Bouches-du-Rhône.
ail.png
 
       L'AELOC est subventionnée par
  paca1.jpg                       cg13.jpeg                                          logo-aix.gif

La définition de la langue occitane

logo_IEO.jpg

Une clarification importante de
l'Institut d'Etudes Occitanes de Provence




Qu’est-ce que la langue occitane en Provence-Alpes-Côte d’Azur ?

      Afin de lever toute ambiguïté sur un sujet qui prête à polémique, les responsables de l’Institut d’Etudes Occitanes, au niveau national comme au niveau de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, ont tenu à rendre publique la déclaration suivante.

      L’occitan est le nom de la langue originelle des trente-deux départements du sud de la France, de Bordeaux à Menton et de l’Auvergne aux Pyrénées, ainsi que du Val d’Aran en Catalogne et d’une partie du Piémont. Cette langue, également dénommée « langue d’oc », se présente sous la forme d’une certaine variété d’expressions, dont le provençal rhodanien et le provençal central-maritime, l’alpin et le niçois sont des variantes en usage dans notre région. Nous considérons que l’occitan forme une unité garantie par un haut degré d’intercompréhension entre tous ceux qui le parlent couramment, malgré la diversité incontestable de ses multiples formes, comme c’est le cas pour toute langue naturelle dans le monde.

      La langue occitane n’est donc pour nous pas autre chose que l’ensemble de ces divers parlers, dont nous sommes autant soucieux que quiconque de préserver l’authenticité, tant dans la communication orale que dans la communication écrite. Aucun des mouvements d’inspiration occitaniste, en Provence-Alpes-Côte d’Azur comme ailleurs, ne préconise d’imposer la pratique d’une autre forme de la langue là où elle n’est pas en usage. L’affirmation selon laquelle nous chercherions à importer dans notre région une forme étrangère ou artificielle de la langue sous ce nom d’occitan est donc pour nous totalement absurde, et ne peut être colportée que par ignorance ou par malveillance.

      Notre position sur tous ces points est identique à celle de l’immense majorité des linguistes de France et des nombreux pays étrangers où est étudiée notre langue, et naturellement à celle de Frédéric Mistral telle qu’il la définit dans son Trésor du Félibrige. Enfin, elle est désignée sous le nom « occitan », en Espagne et en Italie, dans les régions où elle est langue officielle.

      De tous temps, les locuteurs de notre langue, bien que conscients de ses nombreuses variétés, se sont reconnus d’une même communauté linguistique. Il n’appartient à personne de leur dénier ce droit.

Octobre 2012



Pierre BRECHET, président de l’Institut d’Etudes Occitanes
Claude JUNIOT, président de la Section Régionale Provence-Alpes-Côte d’Azur de l’Institut d’Etudes Occitanes
André FAURE, président de l’Institut d’Etudes Occitanes des Alpes
Jean-Pierre BAQUIE, président de l’Institut d’Etudes Occitanes des Alpes Maritimes
Joël BOUC, président de l’Institut d’Etudes Occitanes Frédéric Mistral des Bouches du Rhône
Yves JESTIN, président de l’Institut d’Etudes Occitanes du Var
Gabriel SIMONET, président de l’Institut d’Etudes Occitanes de Vaucluse



 

Les 10 dernières nouvelles

Nouveau  Icones/Nouvelles_novas/ico_sortir/button_0.pngZinZan Festival - par beeth le 07/08/2014 - 22:02

2014Zinzan.gif


Icones/Nouvelles_novas/ico_edition/button_0.pngJosiana UBAUD - DICTIONNAIRE SCIENTIFIQUE FRANÇAIS-OCCITAN - par beeth le 02/08/2014 - 20:04

2014JosianeUbaud_Dico.jpg

Un ouvrage bidialectal qui manquait pour l’enseignement des sciences et de la culture scientifique en occitan !

Le Dictionnaire scientifique français-ocitan (languedocien et provençal) offre le vocabulaire nécessaire à l’enseignement de la maternelle à la terminale en mathématique, informatique, physique/physique appliquée/technologie, chimie/chimie appliquée/minéralogie. Il s’adresse tout autant au simple usager un peu curieux de sciences ou désireux de se cultiver avec 12 500 entrées/exemples réunissant le lexique basique ou plus spécialisé, présentées en quatre lexiques séparés. S’il est rédigé en languedocien/provençal, le vocabulaire scientifique normé est valable pour tous les dialectes.

Mais le fil conducteur est d’apporter aussien plus un éclairage culturel, économique et historique, avec 800 notes évoquant l’importance de certaines molécules dans l’industrie, l’environnement ou les arts décoratifs (huiles essentielles des plantes de garrigue, industrie des parfums, colorants pour tissus, oxydes métalliques pour la céramique), les spécificités minières (nombreuses mines d’or, argent, plomb, bauxite, talc, uranium) ou technologiques (montgolfière, ponts suspendus, moteurs, batterie au plomb), les découvertes majeures dues à des Occitans (calcul de la latitude, découverte du brome, du bore, calcul différentiel, probabilités, etc), les publications des savants occitans. Sont ainsi mentionnés 380 savants, ingénieurs, techniciens de toute l’Occitanie qui contribuèrent à l’avancement des sciences et techniques (Pythéas, Sylvestre II, Rolle, Fermat, Fabri de Peiresc, Gassendi, Gay-Lussac, Chaptal, Dumas, Darboux, Ader, Balard, Pitot, Planté, Borel, etc) et donnèrent parfois leur nom à un théorème, un principe, une unité, un appareil ou un cratère de la lune. 1340 citations tirées d’ouvrages anciens écrits en occitan (Pellos, Fulconis, Boysset, Deudes de Prades), de 46 auteurs contemporains (toutes graphies), de la Wikipédia occitane et de la presse complètent l’aspect linguistique et culturel. Enfin, 260 photos couleurs et documents de l’auteure (statues ou gravures de savants, sites industriels, objets du quotidien évoquant les thèmes abordés, gravures anciennes, objets de collection) viennent illustrer l’ouvrage et servent de plus de support pédagogique. Voir extraits de l’ouvrage ci-joints (seule l’introduction de 10 pages est en français, toutes les notes sont en occitan).

Un ouvrage de 432 pages, format 21,5 x 30,3 x 2,7, papier couché, quadrichromie, cousu, couverture carton épais, 1,8kg

Prix souscription : 37 euros. Prix après parution : 42 euros

+ Port (en colissimo suivi et emballage cartonné) : 9 euros pour 1 exemplaire (France), 18 euros (Europe, Suisse, Norvège) ; 13 euros pour 2 exemplaires (France), 26 euros (Europe, Suisse, Norvège) ; 15 euros pour 3 exemplaires (France), 33 euros (Europe Suisse, Norvège) ; 18 euros pour 5 exemplaires (France), 48 euros (Europe Suisse, Norvège) ; 21 euros pour 6-7-8 exemplaires (France), 55 euros (Europe Suisse, Norvège)  ; 30 euros pour 9-10-11-12-13-14-15 exemplaires (France). Pour l’Europe, paiement par virement (et non par chèque) sur compte CCP MARSEILLE 446 871 U. Pour d’autres pays, nous consulter.

BULLETIN DE COMMANDE À ENVOYER AVEC LE RÈGLEMENT À L’AUTEURE (ouvrage en autoédition) :

Josiane UBAUD 5 Impasse du Romarin F 34920 LE CRÈS jb.ubaud@wanadoo.fr Tél : 04 67 70 34 74

NOM..................................................................................................................................................................................................

ADRESSE (pour recevoir le livre).........................................................................................................................

ADRESSE Internet (pour être avisé du jour de l’expédition et du n° de suivi) ................................................................................

COMMANDE ............ exemplaire(s) du dictionnaire, soit............................euros

+ frais de port/emballage .................................euros

TOTAL ....................................euros


Assemblée Générale 2014 de l'AELOc - par beeth le 02/08/2014 - 08:12

Assemblée Générale 2014 de l’AELOC

COMPTE RENDU

Samedi 5 Juillet à Aix-en-Provence

ostau_de_p.jpg

Excusés : Annette Cottin ; Frédérique Durand ; Sylvie Feuga ; Claudette Occelli ; Nathalie Wurbel ; Alexandre Arnaud ; Lucien Durand ; Gilles Maye.

1. Rapport moral, rapport d’activités  pour l'année 2013

La nouveauté la plus marquante dans le fonctionnement de l’AELOC est de s’être engagée dans l’aventure du Forum d’Oc. Cette idée nous vient de notre vice-président Michel Neumuller et, indirectement, de la FELCO qui souhaitait une régionalisation des manifestations nationales. L’idée était de rassembler au niveau régional les composantes de la coordination Anem, òc, qui a organisé les manifestations nationales en faveur de la langue d’oc, et qui sont le Félibrige, l’IEO, l’AELOC avec l’APLR de Nice, la Fédération des Calandretas, Oc-bi (association de parents d’élèves) sur un projet qui pourrait nous donner une visibilité dans la société. S’est alors fait jour l’idée de tenir un colloque régional de haut niveau sur le thème de l’avenir de la langue d’oc en Provence. Le colloque a été un succès qui a dépassé les attentes des organisateurs : on a dû y refuser du monde.

2013Colloquioccitan_mini.jpg

2013ColloqueSite.jpg

La conclusion du colloque a été l’annonce de la création du Forum d’Oc, avec la vocation de rassembler toutes les associations, élus, services administratifs, entreprises, qui accepteraient de soutenir les revendications pour la promotion de la langue d’oc sur le territoire régional : la création d’un cadre législatif et règlementaire ; la visibilité de la langue ; l’enseignement et la formation ; le patrimoine et la formation.

LogoForumdOc.png

L’AELOC a donc continué les actions entreprises en restant fidèle à l’esprit défini par ses statuts. L’idée du colloque vient de nous, nous y avons sacrifié le nôtre ; à présent il faut prévoir de l’organiser pour l’année prochaine. L’ouverture que nous pratiquons a toujours porté ses fruits et a probablement influencé nos partenaires : la création du Forum montre que notre exemple a été suivi, et que si nous n’avons pas convaincu les irréductibles, nous avons au moins largement œuvré à rendre possibles les convergences qui sont maintenant manifestes. La confiance qui nous a été faite par l’IEO et le Félibrige s’est signalée par le fait qu’il nous a été demandé d’être les gérants des fonds du colloque. On nous a reconnu notre place dans le noyau qui va gérer le fonctionnement du Forum, et dans l’association de gestion qui a été constituée à cet effet, l’AGEFOC, dont l’AELOC assurera le secrétariat, en partenariat avec l’APLR de Nice.

Le bilan de l’année comprendra cinq rubriques.

a) Les interventions en milieu scolaire 

Rémy Salamon rappelle que le catalogue de l’AELOC a été diffusé à 1700 exemplaires dans les établissements scolaires publics et privés. L’AELOC a été à l’initiative de 26 projets visant le développement de la langue d’oc.

Le spectacle « Quant còsta ? », joué intégralement en provençal par la Compagnie Gargamèla, a été présenté à 12 classes (380 élèves) à l’école de Cuers et à la Calandreta d’Aurenja, ainsi qu’aux collèges de Fayence et de Montauroux.

2012Quant_costa.jpg

La préparation et l’animation de Carnaval a été confiée au Trio Petaçons, qui est intervenu dans les écoles de Sault, Brantes, Cazan-Vernègues, les Vignères, Marseille-la Loubière, Aix-les Platanes (40 classes, 1115 enfants).

Petacons.jpg

Les interventions sur les contes de Provence ont été au nombre de 14 pour les écoles de Cazan, Vernègues, Gréasque, Mimet, La Batie-Roland, Montélimar, avec un projet annuel pour deux classes de la Calandreta d’Orange.

Conteur2.jpg

L’opération « Faire parler le pays » a été conduite en partenariat avec la commune d’Eygalières et les Amis de l’Instruction Laïque, à Eygalières ainsi qu’à Sault dans deux écoles et au collège (19 classes, 500 enfants et 50 adultes).

Expo_lagnes_03.jpg

Des ateliers de danse traditionnelle ont été organisés dans les écoles maternelles Bernard Palissy à Aubagne et Sainte Marguerite à Marseille (9 classes, 230 enfants).

b) L’édition

L’AELOC a sorti le livre de notre regretté président d’honneur Guy Garnier, Un Vilatjon quilhat sus son rocàs, qui conte la vie autour de la seconde guerre mondiale dans un village qui domine l’Etang de Berre (500 exemplaires).

2013Un_vilatjon.jpg

c) Les partenariats

L’AELOC continue à participer au Prix des Jeunes rattaché au Grand Prix Littéraire de Provence, qui est organisé par l’Association culturelle provençale de Ventabren et attribué par le jury du Grand Prix. Cette année, en raison de la qualité des projets, nous avons décidé de monter de 3 à 5 le nombre des lauréats. Le prix est une dotation de 500 € par établissement, le coût étant partagé ente l’AELOC et l’ACPV. Les lauréats sont : le lycée Paul Cézanne d’Aix (« Lecture théâtralisée et chantée du Poème du Rhône », responsable Didier Maurell), le collège Thiers (« Un jeu en occitan », responsable Sarah Laurent), l’école élémentaire Clovis Hugues de Ménerbes (« Abécédaire provençal de Ménerbes », responsable Jean-Claude Puech), l’école maternelle de Puyloubier (« Le provençal dans les familles », responsable Marie-Françoise Lamotte), l’école Calandreta d’Aurenja (« La Musique du Rhône », responsable Jean-Christophe Garnier).

Toujours avec cette association, une initiation à l’occitan est organisée à Ventabren sous la forme de six séances, comprenant une pratique de la langue et une découverte de la littérature.

En partenariat avec l’Ostau dau Païs Marselhés, Mireille Combe organise une initiation hebdomadaire au provençal.

Avec le Groupe d’Etudes provençales de Cucuron, un stage comportant neuf demi-journées de découverte et perfectionnement dans la langue et la culture s’est déroulé tout le long de l’année scolaire.

d) Relations avec l’Education Nationale

En Vaucluse, le poste d’animatrice pédagogique d’Annette Cottin a été pérennisé, sous la forme d’un mi-temps de langue étrangère et un mi-temps de langue régionale. C’est la satisfaction d’une première revendication, la seconde sera de restreindre le temps consacré à la langue étrangère.

Notre vice-président Michel Neumuller a participé au Conseil Académique des langues régionales ainsi qu’à la Commission départementale de la langue régionale de l’Inspection Académique des Bouches du Rhône.

Enfin, l’ESPÉ a ouvert une unité d’enseignement de 30 heures en langue régionale dans le cadre du master MEEF 1° année au Centre d’Aix. Notre collègue Roland Boyer l’a assuré pour 12 étudiants au second semestre ; mais il faut dire qu’il a été annoncé seulement au milieu de l’année après que les autres options ont été mises en place. De nos contacts avec Frédéric Saujat, directeur adjoint chargé de la recherche et de l’innovation, il ressort que l’ESPÉ a été très satisfaite de la prestation, et qu’elle est prête à ouvrir un enseignement au moins de première année à Marseille et à Aix, et qu’il serait possible ailleurs. Mathieu Poitavin serait prêt à intervenir, il doit commencer à prendre des contacts avec les professeurs qu’il connaît. Enfin, Alexandre Arnaud est entré en relation avec le Centre de Digne. Il a été demandé à l’ESPÉ de préparer une convention avec l’AELOC.

Une convention entre le Conseil Général des Bouches du Rhône et le Rectorat est en cours de signature.

e) Relations avec la FELCO

La coordination Anem, òc est en discussion à propos de son projet de manifestation nationale. Il y a manifestement un désaccord sur la forme de la manifestation essentiellement entre la FELCO et l’IEO. L’AELOC aidera le projet qui aura été retenu.

La FELCO a édité une brochure « Apprendre et enseigner les langues régionales à l’école de la République ». Elle nous en a donné un certain nombre d’exemplaires qui sont à votre disposition.

Le rapport moral et le rapport d’activités sont adoptés à l’unanimité.

2. Bilan financier

Les comptes de l’AELOC montrent une situation parfaitement saine.

Le rapport financier est adopté à l’unanimité.

3. Les projets pour 2014

a) Propositions culturelles aux établissements 

Théâtre : Les Oreilles du Diable. Théâtre interrégional occitan (la Rampa).

aurelhas_dau_diable_affiche.jpg

Musique : Les instruments traditionnels, le galoubet-tambourin. L’AELOC participera à 5 projets musicaux d’écoles ou de collèges qui solliciteraient André Gabriel comme intervenant.

Animation : Carnaval traditionnel : Carnavau e fèsta a l’escòla / Carnavau e fèsto à l’escolo : en collaboration avec le Trio Petaçons. L’AELOC participera au financement de 10 projets d’écoles ou de collèges de la région Les interventions seront préparées par des ateliers d’apprentissage de danses et chants traditionnels de Provence.

Ateliers de danse traditionnelle et de création de contes : Les animateurs de l’AELOC se mettent à disposition des enseignants pour diriger ces ateliers et créer des contacts avec les associations des environs de l’école qui peuvent devenir des « associations ressources » pour les enseignants.

Contes de Provence : intervention à destination des écoles par un des conteurs de l’AELOC : Lise Gros, Roger Pasturel, Rémy Salamon.

b) Cantejadas  2015: Création de chansons en provençal pour les enfants

Pour renouveler le répertoire en créant 15 titres pour les enfants de 4 à 10 ans, il sera demandé à des artistes-créateurs de la nouvelle chanson occitane de composer des chansons originales. Seront sollicités : Djali du Massalia Sound System, Tatou de Moussu T e lei Jovents, Gari Greu, le groupe Mauresca Fracas Dub, Manu Théron du Còr de la Plana, Daniel Daumas, Liza, Miquèu Montanaro, Jean-Bernard Plantevin. Les orchestrations seront faites par le groupe Musiques Actuelles du conservatoire de région d’Aix. Un CD sera créé à l’occasion du concert des Cantejadas en mai 2015.

c) Formation

Un module de formation professionnelle de deux fois quinze heures, intitulé « Du conte à la création », a été monté pour une vingtaine d’enseignants de Vaucluse, en collaboration avec l’animatrice pédagogique de langue régionale et l’Inspection Académique, dans le cadre de la formation continue.

L’enseignement à l’ESPÉ doit s’ouvrir dans toutes les premières années du master MEEF à Aix, Marseille, Avignon, Digne, pour une unité d’enseignement de 30 heures. Ces enseignements sont financés par l’AELOC.

d) Projets d’édition 

Livre-CD des Cantejadas : il devra contenir les textes et les partitions des quinze chansons retenues pour les Cantejadas de l’année prochaine. Il sera tiré à 1000 exemplaires.

Réédition des livrets « Langue d’oc et culture régionale à l’école » : Le Corps humain, La Famille, Noël, Le Temps qui passe, Les Nombres.

Chantier « Enseignement simultané des langues romanes » : deux projets sont en cours de réalisation.

Le premier concerne l’édition d’un texte bilingue italien-provençal. C’est un extrait des mémoires d’un émigrant italien dans la région marseillaise, Giambattista Cane, avec une introduction et des notes par Stéphane Mourlane, professeur d’histoire contemporaine à l’Université, spécialiste de l’Italie et ancien membre de l’école française de Rome, qui nous a été indiqué par Jean-Marie Guillon, avec une introduction à la comparaison des langues. Le texte est de 48 pages pour chaque langue.

Le second est l’introduction de l’occitan dans les méthodes d’enseignement simultané, où trois possibilités sont offertes : faire entrer l’occitan dans la méthode Eurom 5, initiée par Claire Blanche-Benveniste, où on vient de faire entrer le catalan ; créer un matériel pour les enfants, soit en utilisant la méthode du projet européen Euro-mania édité par l’IUFM de Toulouse, soit en créant un matériel moins ambitieux.

Edition des livrets de la méthode dite « Mallette Pédagogique » réalisée par la Mission de langue régionale des Bouches du Rhône. Les premières publications concerneront le livret du maître et celui de l’élève pour le cycle 3, avec les textes utilisés pour la méthode, une présentation de la langue, un panorama grammatical.

e) Partenariats

Participation au Forum d’Oc

Il est demandé à chacun de solliciter les établissements scolaires, les associations et les élus qu’ils connaissent pour les faire adhérer au Forum d’Oc. La Charte du Forum est sur le site de l’AELOC. La première session plénière se tiendra à La Fare (Bouches du Rhône) le samedi 11 Octobre 2014.

Projet de création de médias pédagogiques

Patrice Gauthier a rassemblé à Aix l’AELOC ainsi que le CEP d’Oc et Lou Prouvençau à l’Escolo. L’idée est de créer des outils pédagogiques communs sans esprit partisan qui pourraient être utilisés au niveau du collège et éventuellement dans les CM et une partie au moins des lycées. Nathalie Seisson a évoqué l’adaptation du manuel Cercaires d’Oc du CRDP de Montpellier, Didier Maurell a soutenu l’intérêt d’utiliser les mythes épiques des poèmes mistraliens. En fin de compte on a décidé de créer d’abord une série de vidéos à partir d’un personnage d’adolescent prolongé semblable à ceux de Norman ou de Cyprien Les vidéos seraient chacune d’une minute – une minute trente, et on en produirait une quarantaine. Elles doivent permettre de lancer une séquence d’expression orale. Sarah Laurent et Didier Maurell assureront la représentation de l’AELOC dans le groupe de travail. Patrice Gauthier réunira à nouveau les trois associations le Mercredi 10 Septembre.

Projet « Faire parler le pays »

En partenariat avec l’association Lo Terralhet, le projet consiste à animer l’exposition « La rabia dei dieus » par des visites contées avec un spectacle de chant et de musique. Deux opérations seront menées dans la région.

Comité Provençal de la Sainte Baume

L’AELOC est partie prenante de cette association créée en Octobre 2013 pour représenter les intérêts de la langue d’oc dans la mise en place du Parc régional de la Sainte Baume.

Aide à la Dictada Occitana organisée par l’IEO des Bouches du Rhône.

Participation au Prix des Jeunes de Ventabren

Continuation des interventions de Ventabren, Cucuron et Marseille.

Colloque AELOC 2015

Le sujet retenu est : la langue d’oc et le théâtre en milieu scolaire.

4. Date de l’Assemblée Générale 2015

Le Samedi 20 Juin à 14 h. 30 à l’Ostau de Provènça-Oustau de Prouvènço.

L’assemblée s’est achevée par un hommage à notre regretté collègue Guy Garnier, fondateur et président d’honneur de l’AELOC.


Icones/Nouvelles_novas/ico_sortir/button_0.pngFestivous à Ilonse - par beeth le 29/07/2014 - 08:57


Icones/Nouvelles_novas/ico_manif/button_0.pngFrédéric Mistral, Roquefavour, l'Illusion - par beeth le 10/07/2014 - 16:36
Samedi 20 Septembre 2014 à 10 heures à Ventabren, salle Sainte Victoire
(sur le plateau qui domine le village, à partir de la route de Roquefavour itinéraire fléché)
Conférence de Philippe Martel sur le thème
Frédéric Mistral, Roquefavour, l'Illusion
A 11h15, sur la place de l'église,
inauguration d'une plaque rappelant
la venue de Frédéric Mistral à Roquefavour où il prononça son célèbre discours sur l'Illusion
Apéritif animé par les Tambourinaires du Terralhet
Nous vous attendons nombreux.

Icones/Nouvelles_novas/ico_education/button_0.pngApprendre et enseigner les langues ... - par beeth le 30/05/2014 - 08:34

Apprendre et enseigner les langues et les cultures
régionales dans l’Écol
e de la République

Apprendre_enseigner_langues_regionales_ecole.jpg

Télécharger le document ministériel

L'AELOc peut vous adresser également la brochure "papier" imprimée par la FLAREP (Fédération pour les Langues Régionales dans l'Enseignement Public).

Demande à effectuer par la page "Contact" du site


Icones/Nouvelles_novas/ico_sortir/button_0.pngCulture provençale à Aix - par beeth le 21/04/2014 - 06:31
 

AIX-EN-PROVENCE



2014AixProgramme.png

Icones/Nouvelles_novas/ico_informations/button_0.pngCentenaire Mistral - par beeth le 26/03/2014 - 08:12

Icones/Nouvelles_novas/ico_colloque/button_0.pngLe Forum d’Oc : la seconde étape - par AB le 11/03/2014 - 18:50

Après le colloque de Marseille

2013ColloqueSite.jpg

Le Forum d’Oc : la seconde étape


      Lors de la conclusion du colloque de Marseille le 30 novembre dernier, il avait été décidé la constitution d’un rassemblement de toutes les associations, groupes, collectivités, entreprises, etc, de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur que partagent le souci de promouvoir la langue d’oc, appelée aussi langue occitane, dans la diversité de ses variantes rhodaniennes, maritimes, alpines, niçardes. Le Forum d’oc s’était ainsi constitué ce jour là, décision prise par les cinq associations qui avaient lancé le mouvement : le Félibrige provençal, l’Institut d’Etudes Occitanes de la Région, la Fédération des Calandretas, et les deux associations régionales dédiées à l’enseignement, l’APLR de Niça et l’AELOC.

     Ces cinq associations viennent d’élaborer le document qui va permettre d’appeler au rassemblement. Chaque association ou personne morale concernée est invitée à adhérer à la Charte du Forum par la déclaration de son président ou responsable. L’adhésion est gratuite, et chacun est appelé à participer au recrutement du Forum : les adhésions pourront être signalées à l’AELOC ou à l'une des autres associations fondatrices du Forum, par écrit ou par mail.

     Les membres du Forum auront pour objectif d’établir un programme régional d’action qui deviendra sa base de revendication auprès des pouvoirs publics et de tous ceux qui sont amenés à prendre de décisions qui peuvent impliquer la promotion de la langue. Le Forum se réunira deux fois par an, en Mars et en Octobre, et le travail entre temps sera assuré par un secrétariat permanent composé des cinq associations fondatrices.

     Il est à noter que c’est la première fois chez nous que les forces mistraliennes et occitanistes s'allient pour faire éclore un projet d’une ampleur régionale. Ceci démontre que la pratique de l’AELOC, attentive aux deux sources du mouvement régional de Provence, a été prophétique.


Icones/Nouvelles_novas/ico_informations/button_0.pngCentre de Documentation Provençale - par beeth le 02/03/2014 - 18:16
P A R L A R E N  A  BOULENO
vous  présente  le

Centre  de  Documentation  Provençale


C'est :
 
    - Une bibliothèque : plus de 4800 titres sur 65 mètres linéaires ; vous y trouverez l’essentiel de la littérature provençale depuis les troubadours jusqu’à nos jours :
Parmi ces ouvrages :
    - 800  sont en provençal
    - 760 sont bilingues (provençal / français)
    -  80 environ dans d'autres langues : Catalan, Italien, Allemand, anglais, et même … Estonien, Croate, suédois ou romanche
    - 120 sont des «Manuscrits», ouvrages jamais édités.

Cette bibliothèque s'enrichit presque quotidiennement, soit par des dons, soit par des achats dans la mesure de nos modestes moyens financiers, sachant que l'accès à des livres anciens (onéreux) est pratiquement impossible.

    - Plus de 450 titres de revues des pays d'Oc sur 18 mètres linéaires, c'est à dire quelques 5 000 "numéros".
    - Certains de ces périodiques sont en "collection complète" (Armana prouvençau, Lou Gau, l'Aiòli, Prouvènço d'aro, Li Nouvello de Prouvènço …).
    - 35 de ces titres datent d'avant 1900
    - 35 autres se situent entre 1900 et 1920

Les numéros des revues ont été "épluchées", c'est à dire que leur contenu a été répertorié sur fiches ; nous savons ce qu’il y a dedans…

Sonothèque : près de 850 documents sonores ou vidéo, sur 20 mètres linéaires. On y trouve :
    - 120 disques "noirs" (vinyle) environ
    - 260 CD
    -  340 Cassettes audio dont 180 environ sont des enregistrements originaux (jamais édité)
    - 90 cassettes VHS  ou  disques  DVD

Ces documents sonores ont été répertoriés suivant les conseils de professionnels. en particulier nous avons noté sur ordinateur tous les "morceaux" de musique ou chanson que nous possédons, ce qui permet de retrouver trés vite, n'importe quel titre, n'importe quel document.

Les collections de revues et la sonothèque s'enrichissent régulièrement.
Il s'agit de maintenir "à jour" la documentation que nous rassemblons petit à petit.

100 000 coupures de presse et papiers divers classées par thème rangés actuellement dans 330 classeurs, soit 18 mètres linéaires.
Il s'agit essentiellement de coupures de presse (revues et journaux régionaux), mais aussi de dépliants divers, de "vieux papiers", de plaquettes d'information sur un sujet ou un autre … etc.
Tous ces documents traitent de la Provence, ils sont classés par sujet, dans l'ordre alphabétique.
    
- Des centaines d'adresses d'écrivains, de chanteurs, de troupes de théâtre, de groupes folkloriques...

Photothèque : environ 2 500 photos. L'ensemble est répertorié, classé, le contenu, saisi sur ordinateur, est facilement accessible.

Affiches : 600 affiches de spectacles provençaux, de manifestations diverses.
L'ensemble est répertorié et saisi sur ordinateur.

Sujets : environ 5000 "sujets" ou "mots-clé". Ils sont répertoriés sur fiches et permettent de rechercher  les "sujets" dans les différents documents du Centre de Documentation Provençale. Ils sont également dans
 l'ordinateur et sur le site internet.

* Tous ces documents ont pour unique sujet ; La Provence
Ils traitent d'histoire, d'agriculture, de traditions, d'histoire, d'industrie et aussi de sociologie, de littérature, de sciences d'art.... etc.

* Tous les sujets sont abordés

* Tous les documents sont répertoriés, par thème.
     La recherche des renseignements que vous nous demanderez sera très rapide.

L' informatisation de nos fichiers « bibliothèque » -  « sonothèque » -  « revues »  est réalisée sur logiciel FileMaker, pour Macintosh.
Voyez notre site : http://www.documprovence.com

Le  Centre de  Documentation  Provençale

Pourquoi ? :

    - Pour vous aider à réaliser une exposition
    - Pour vous aider à préparer vos cours pour vos élèves
    - Pour vous fournir d'avantage de renseignements en vue  de :
           un exposé, un mémoire, une thèse, une confèrence...
    - Pour apporter des réponses aux questions que vous vous posez  sur LA PROVENCE : langue, géologie, littérature, histoire, personnages, traditions, climat, origine de noms, musique, transports, humour...etc. Quelques 5000 «sujets» répertoriés !

Pour qui ? :

    Pour tous ceux qui veulent en savoir un peu plus sur un sujet donné qui concerne La Provence : chercheurs, enseignants et élèves bien sûr, mais aussi : travailleurs, associations, artisans, économistes et surtout simples particuliers.
Nous voulons que tous ceux qui n'osent jamais aller fouiner dans une bibliothèque soient aussi bien renseignés que les autres !

Comment ? :

 Si vous êtes pressé, téléphonez aux :
              04.90. 30. 19. 54.  (avec répondeur)    ou   90.30.41.39.
    Notre site : http://www.documprovence.com
      e-mail  :   cdp@documprovence.com    
Demandez les renseignements dont vous avez besoin, laissez-nous vos nom, adresse et téléphone; nous chercherons pour vous et vous aurez la réponse rapidement.
Si vous êtes moins pressé écrivez au :
             Centre de Documentation Provençale
            Parlaren à Bouleno - Mairie - 84 500 Bollène

Expliquez-nous en détail ce qu'il vous faut, nous chercherons pour vous et vous aurez la réponse rapidement.

Si vous avez un peu de temps :
        Venez nous voir, consultez les documents sur place, à la     
                                        Maison de la culture provençale, à Bollène.
        Tous les jours  :       sur rendez-vous
       
Internet : Depuis plus de dix ans le Centre de Documentation provençale a son propre site : www.documprovence.com.
On y trouve la liste des "sujets" sur lesquels nous possédons des documents, les catalogues de la bibliothèque, de la sonothèque et des revues.

Vous pouvez aussi nous aider  : Si vous êtes écrivain, chanteur, éditeur, libraire ou simple particulier, vous pouvez nous rendre service et à travers nous, tous les demandeurs de renseignements en nous donnant ou en nous prêtant :  livres, disques,  vieilles revues, cassettes, journaux, vieux bouquins, vieux documents...
Ce qui paraît insignifiant pour les uns est souvent de la plus haute importance pour  d'autres.
                                Merci !

Notre Centre de Documentation a le soutien :  de la Ville de Bollène,
et par l'intermédiaire de Parlaren en Vaucluso : du Conseil Général de Vaucluse et du Conseil Régional de Provence.

- Nous ne vendons pas de livres (sauf livres ou revues en double et éditions PARLAREN, PARLAREN en VAUCLUSO, LI NOUVELLO …).
- Nous  prêtons certains livres : durée limitée, forte caution frais de port en recommandé si nécessaire, à votre charge...

Services :
    Le Centre de Documentation assure en quelque sorte une fonction de service public.

Nous renseignons tous demandeurs, de quelque origine géographique que ce soit : de vive voix en les accueillant au Centre de Documentation Provençale, par téléphone ou par fax, ou encore par courrier postal ou électronique.

Nous aidons aussi bien
    - des élèves ou des étudiants à constituer des dossiers ou des mémoires,
    - des écrivains pour leur procurer des renseignements nécessaires à leurs écrits,
    - des troupes de théâtre qui cherchent des pièces nouvelles à jouer
    - des particuliers intéressés par un aspect ou un autre de notre langue et / ou de notre patrimoine culturel provençal.

 Tous ces services sont effectués à titre gracieux, nous ne sommes pas une entreprise !! Nous ne demandons que le remboursement des frais de papeterie, de photocopies, d'envois postaux.

Site : http://www. documprovence.com

Courriel : cdp@documprovence.com
    
Adresse postale : Centre de Documentation Provençale Parlaren - Mairie - F-84500 Bollène
    
Telephone et Fax : 04 90 30 19 54  (avec répondeur)
    
Adresse géographique : Oustau de la culturo prouvençalo  -  rue du St Sacrement  -  Bollène
Entrée voitures par le :  Cours de la République

                    (Ne jamais écrire à cette adresse)