En perseguissant vòstra navigacion sus aqueu site, acceptatz l'utilisacion de cookies per vos proposar de contenguts e servicis adaptats. Mencions legalas.
 
 
 
 
Siatz aquí :   Benvenguda » Informacions/Nòvas
 
    Estampar la pagina...
    Estampar la seccion...
 
 
 
 
 

Informacions/Nòvas

Lei nòvas activas son posterioras au 31/12/2014 - 00:00
Lei nòvas anterioras son consultables dins leis Archius dei nòvas
Novèu  Icones/Nouvelles_novas/ico_informations/button_0.pngDecès de Bernat MOULIN - lo 30/03/2020 - 20:28 de beeth

L’AELOC a de deplorar lo decès de

Bernat MOULIN

survengut lo divèndres 27 de Març 2020

(sènsa rapòrt emé l’epidemié de coronavirus)

Bernat MOULIN avié fach carriera dins l’ensenhament après èstre estat reçut brilhantament a l’agregacien de matematicas. Despuei sa joinessa s’es consacrat a la militança pèr la lenga occitana dins lo quadre de l’Istitut d’Estudis Occitans de Provença-Aups-País Niçart.

Es l’autor d’òbras gramaticalas e leissicalas de promiera importanci que son utilisadas de lònga pèr leis ensenhaires e leis usagiers de la lenga : sa Gramatica Provençala (Edisud, 2° edicien, 2007) emé Guiu Martin, son Dicionari de basa francés-provençau (Edisud, 2004) emé Guiu Martin e Eli Lèbre, e sa Gramatica Occitana : lo parlar bas-vivarés de la region d’Aubenas, monte avié d’òuriginas familalas (2006, IEO Seicien vivaresa).

A totei sei pròchis profondament atristats pèr son decès l’AELOC manda tota sa simpatié.

Alan Barthélemy-Vigouroux

Secretari de l’AELOC


Novèu  Icones/Nouvelles_novas/ico_education/button_0.pngPétition "Pour que vivent nos langues" - lo 28/03/2020 - 19:29 de beeth

L’AELOC APPELLE TOUS SES MEMBRES ET SYMPATHISANTS

A SIGNER ET DIFFUSER LARGEMENT

la pétition contre la dégradation

de l’enseignement de notre langue

lancée par la coordination régionale du mouvement « Pour que vivent nos langues » (Félibrige, IEO, Forum d’oc, AELOC, APLR, Calandretas)

Connectez-vous : http://chng.it/NTd59RCTMx

Pour_que_vivent.jpg

NON A LA DISPARITION DE L’ENSEIGNEMENT

DE NOTRE LANGUE RÉGIONALE

PROVENÇAL - NIÇOIS - ALPIN

Nous disons NON aux suppressions d’heures de cours de langue régionale dans les lycées et collèges suite aux réformes Blanquer et aux réductions des moyens ministériels ;

Nous demandons :

  • Une augmentation du nombre de postes de professeurs certifiés et agrégés d’occitan-langue d’oc enseignant le provençal, le niçois ou l’alpin, et des écoles où on enseigne la langue régionale ;

  • Le rétablissement des postes supprimés de conseiller pédagogique de langue régionale dans l’enseignement primaire et leur création là où ils n’existent pas encore ;

  • Le rétablissement de la formation en langue régionale des futurs professeurs des écoles dans les instituts de formation des maîtres (INSPÉ) ;

  • La mise en place d’un plan de développement de l’enseignement de notre langue régionale par convention avec le Conseil Régional et les Conseils Départementaux conformément à la loi ;

Parce que la langue originelle de notre région est ce qui fait depuis mille ans notre identité commune d’où que nous y soyons venus, et qu’elle est une part de l’identité des autres pays de langue d’oc et donc de la France ;

Parce qu’elle nous rend solidaires des autres langues de France (corse, catalan, arménien …) ou d’immigration présentes sur notre territoire ;

Parce qu’elle prépare nos élèves au bilinguisme précoce et les ouvre vers les langues voisines d’Europe et de Méditerranée.


Novèu  Icones/Nouvelles_novas/ico_politique/button_0.pngPour Que Vivent Nos Langues - lo 06/03/2020 - 21:26 de beeth

Pour_que_vivent.jpg

COLLECTIF NATIONAL « POUR QUE VIVENT NOS LANGUES »

Comité régional Provence-Alpes-Pays Niçois

En raison des mesures de confinement

REPORT DU RASSEMBLEMENT RÉGIONAL

DEVANT LE RECTORAT D’AIX-EN PROVENCE

prévu pour le Samedi 4 Avril 2020 à 11 heures

Une date ultérieure sera arrêtée pour le rassemblement

Les revendications sont naturellement maintenues

et continueront à être présentées au recteur de l’Académie de Nice, et celui de l’Académie d’Aix-Marseille, siège de la région académique, lors du Conseil Académique de la langue régionale qu’il a décidé de réunir le 30 Avril

Non à la disparition programmée

de l’enseignement de notre langue régionale

Provençal - Niçois - Alpin

Nous disons NON aux suppressions d’heures de cours de langue régionale dans les lycées et collèges suite aux réformes Blanquer et aux réductions des moyens ministériels ;

Nous demandons :

  • Une augmentation du nombre de postes de professeurs certifiés et agrégés d’occitan-langue d’oc enseignant le provençal, le niçois ou l’alpin, et des écoles où on enseigne la langue régionale ;

  • Le rétablissement des postes supprimés de conseiller pédagogique de langue régionale dans l’enseignement primaire et leur création là où ils n’existent pas encore ;

  • Le rétablissement de la formation en langue régionale des futurs professeurs des écoles dans les instituts de formation des maîtres (INSPÉ) ;

  • La mise en place d’un plan de développement de l’enseignement de notre langue régionale par convention avec le Conseil Régional et les Conseils Départementaux conformément à la loi ;

Parce que la langue originelle de notre région est ce qui fait depuis mille ans notre identité commune d’où que nous y soyons venus, et qu’elle est une part de l’identité des autres pays de langue d’oc et donc de la France ;

Parce qu’elle nous rend solidaires des autres langues de France (corse, catalan, arménien …) ou d’immigration présentes sur notre territoire ;

Parce qu’elle prépare nos élèves au bilinguisme précoce et les ouvre vers les langues voisines d’Europe et de Méditerranée


Icones/Nouvelles_novas/ico_medias/button_0.jpgLETRA SEMANIERA DE L’EXPRESS - lo 22/01/2020 - 10:10 de beeth

FÒRÇA IMPORTANT

SI MARCAR D’URGÈNCI A LA LETRA SEMANIERA DE L’EXPRESS
SUS LEI LENGAS REGIONALAS

Es capitau de conservar sus un grand media nacionau una cronica semaniera favorabla ai lengas de França. Lo jornalista que l’escriu nos fa assacher que sa perenisacien va èstre eisaminada dins lei semanas que vènon pèr la redacien dau magasine, e son mantèn dependrà dau nombre deis abonats a la letra numerisada. Nos fau imperativament si li marcar en tropa, es fòrça simple e a grati.

La còla de l’AELOC

SUR LE BOUT DES LANGUES : C'EST LE MOMENT OU JAMAIS !

Vous le savez : rares sont les médias nationaux à s'intéresser aux langues de France, et je suis heureux et fier que l'Express soit l'un de ceux-là.
Vous le savez aussi : la presse écrite traverse une conjoncture difficile et il lui faut faire des choix.
Concrètement, L'Express devra décider dans les semaines qui viennent de pérenniser ou non ma lettre d'information. Sa réponse dépend en partie de vous. Tout dépendra en effet du nombre d'inscrits qu'elle comptera au moment de l'arbitrage. Plus celui-ci sera élevé, plus sa pérennité sera assurée.
Dès lors, si vous jugez cette lettre digne d'intérêt, inscrivez-vous (si ce n'est déjà fait) et/ou faites inscrire vos relations. La démarche est d'autant plus facile que cette lettre est totalement gratuite.
Il suffit pour cela d'indiquer son adresse de messagerie en suivant le lien ci-dessous :
 
https://bit.ly/2L5eECJ
 
Michel Feltin-Palas, Journaliste à l'EXPRESS


 


Icones/Nouvelles_novas/ico_politique/button_0.pngPour Que Vivent Nos Langues - lo 28/10/2019 - 19:18 de beeth

Mobilisation Générale Pour Que Vivent Nos Langues

Nos langues, ce sont l’occitan-langue d’oc, le basque, le breton, le catalan, le corse, le flamand occidental, l'allemand standard et dialectal alsacien et mosellan, le savoyard (arpitan-francoprovençal), les langues d'Oïl, les créoles et les langues autochtones des territoires des Outre-Mer.

Toutes résistent en France pour ne pas disparaître car elles figurent toutes à l’inventaire des « langues menacées de disparition » établi par l’Unesco. Malgré l’élan mondial pour que biodiversité naturelle et biodiversité culturelle soient enfin considérées et préservées, malgré les textes internationaux qui régissent les droits de l’Homme et les droits des peuples, l’État français, en dépit de multiples condamnations par l’ONU, continue son œuvre de destruction du patrimoine immatériel millénaire que sont nos langues et nos cultures.
 

Signez la pétition


Icones/Nouvelles_novas/ico_projets_cult/button_0.pngProjectes culturaus 2019-2020 - lo 08/10/2019 - 09:29 de beeth

ProjetsCulturels2019_2020.jpg


Dins l’Academié d’Ais-Marsiho

L’EDUCACIEN NACIONALA S’ENCANHA MAI CÒNTRA LO PROVENÇAU

Après lo sagatagi de l’occitan-lenga d’òc dins lei licèus, vaquì que lo despartament dei Bocas dau Ròse s’ataca ai pòstes de conselhiers pedagogiques de lenga regionala dins l’ensenhament primari.

Dins la reünien dóu Coumitat teinique especiau despartamentau dóu 25 de Febrié à Marsiho, que discuto emé lei sindicat dei douberturo e supressien de poste, l’Amenistracien a anounça que sarravo un dei tres poste de counseié pedagougi de la Missien de Lengo Regiounalo, qu’avié deja perdu peravans un pòste.

Rapelen que lei Bouco dóu Rose an tres escolo bilengo, vinto-tres escolo semi-bilengo que menon uno esperiènci especifico unico en Franço, e 84 escolo mounte si douno uno iniciacien à la lengo.

En mai dei protestaciens que son en trin de s’organisar, l’equipa de l’AELOC demanda a tot’aquelei que sostènon la promocien de nòstra lenga, associaciens o individus, de si manifestar pròchi leis autoritats academicas dau despartament pèr demandar la revisien d’aquela mesura e protestar mai còntra lei reduciens d’oras dins lou segond degrat, e mai solicitar leis elegits pèr que si mobilison de son caire.

Monsieur le Directeur Académique des Services de l’Education Nationale

D.S.D.E.N.

28 boulevard Charles Nédélec

13 231 Marseille Cedex 01


Icones/Nouvelles_novas/ico_education/button_0.pngL’ENSENHAMENT SEGONDARI MENAÇAT - lo 04/02/2019 - 13:59 de beeth

L’ENSENHAMENT SEGONDARI DE L’OCCITAN-LENGA D’ÒC ES MENAÇAT

L’AELOC apello à amplifica l’acien

Pèr coumença de reguigna contro lei mesuro sènso precedènt presso pèr lou Menistèri e lei Reitourat qu’escagasson l’ensignamen de la lengo dins lei licèu, nouastro federacien naciounalo la FELCO apello à participa ei manifestacien dóu dimars 5 de Febrié. Vaqui soun messàgi em’aquéu de nouastre representant à l’AG de la FELCO Matiéu Poitavin.

Bonjorn a totes, l'AG de la FELCO, que recampèt aqueste dissabte un fum de mond venguts de totas las acadèmias (mercé a eles !), sona los collègas a participar a las manifestacions de dimars 5 de febrier. Demanda es facha a totes

- de portar de drapèls occitans e mai de la FELCO, de preveire musica

- de prene las bandièras quand n'i a.

- d'estampar e d'escampilhar de tractes sus la reforma (qualques modèls en PJ, que podètz adaptar a la situacion de l'endrech). NB : se tròp de fraisses, la FELCO pòt ajudar. Mercé de dire per retorn qual accepta de menar aquela accion d'estampatge e de tractatge.

- de mediatizar los preséncia : fòtos sus los malhums socials.

De legir l'excellenta cronica de Felip Martel : https://dis-leur.fr/chronique-occitane-avec-la-reforme-blanquer-la-chasse-au-patois-est-rouverte/

Amistats a totes, Maria-Joana Verny

20190203_tract_felco_V1.jpg

Lei professors de provençau de la Vauclusa seràn a la gara d’Avinhon a 10.30 de matin. Se podètz, vosautres leis associacions,  menar fòrça bandieras per sosténer l’ensinhament nòstre seriá flame. Fasètz seguir ! Mobilisatz lo mai de mond possible. Gramaci.

Matieu Poitavin, administrator de l’AELOC


Icones/Nouvelles_novas/ico_manif/button_0.pngGRAND PRES LITERARI DE PROVENÇA A VENTABREN - lo 28/12/2018 - 18:28 de beeth

Association Culturelle Provençale
de Ventabren en Pays d’Aix
ACPV. BP 12
13 122 Ventabren

Association pour l’Enseignement
de la langue d’oc
AELOC. 8 bis, av. Jules Ferry
13 100 Aix en Provence

Prix des Jeunes 2018-2019

pour la promotion de la langue d’oc en Provence

Ais ensenhaires en escòla, colègi, licèu

PARTICIPAR AU PRES DEI JOINES PÈR L’ESPANDIMENT DE LA LENGA D’ÒC

dins lo quadre dau Grand Pres Literari de Provença

Coma chasca anada, leis organisaires d’aquela manifestacien en partenariat emé l’AELOC e lo CREDD’O prepauson una ajuda de 500 € a tres classas de l’ensenhament primari o segondari pèr ajudar un projèt escolari visant la pratica de l’occitan-lenga d’òc.

Lei proujèt soun seleiciouna pèr lou juri dóu Grand Pres Literàri emé l’ajudo d’ensignaire de lengo regiounalo.

Le jury du Grand Prix Littéraire de Provence attribue à trois projets scolaires "le Prix des Jeunes", qui permet à chacun de bénéficier d’une aide de 500 € pour aider à la réalisation de son projet. L’AELOC contribue pour moitié à cette dotation, l’autre étant fournie par l’Association culturelle provençale de Ventabren qui organise le Grand Prix en liaison avec le Forum d’Oc.

Cette année ont été primés le projet de l’école élémentaire Saint-Louis le Rove à Marseille, Caièr de patinage ; celui de l’école Calandreta Amat Serre de Nîmes, Estèlas de voses, estèlas de lengas ; et celui du collège Joseph Lakanal d’Aubagne, Montrer aux élèves la diversité occitane à travers la musique et le journalisme.

Aux enseignants et aux élèves l’AELOC adresse ses plus vives félicitations.

Coralament,
Lo Burèu de l'AELOC.



            


Icones/Nouvelles_novas/ico_politique/button_0.pngApèu dau Forum d’Oc ais elegits - lo 10/06/2018 - 11:28 de beeth

L’AELOC sostèn l’Apèu dau Forum d’Oc ais elegits de la Regien

còntra la degradacien de l’ensenhament de la lenga

Aquel apèu (de legir aquí dessota ò en linha aquí) es esta manda en tóutei lei deputa, senatour, cònsou, counseié regiounau e despartamentau de la regien pèr leis alerta sus la situacien de l’ensignamen de la lengo.

Li demanda de prendre una iniciativa que porrié començar pèr la messa en plaça d’Estats Generaus de la trasmissien de la lenga ai joinei generaciens.

Lou tai a d’èstre doubri en meme tèms au nivèu naciounau e regiounau, e l’Apèu prepauso uno tiero de mesuro inmediato e à gràti que levarien deja uno grosso part deis empacho.

Es demandat a totei de far conoisse aquel Apèu e de sensibilisar leis elegi de soun relarg.


Icones/Nouvelles_novas/ico_medias/button_0.pngLETRA D’INFORMACIEN L'EXPRESS - lo 19/05/2018 - 08:28 de beeth

Logo_LExpress.pngAJUDATZ LO SEMANIER L’EXPRESS PÈR CREAR

UNA LETRA D’INFORMACIEN SEMANIERA SUS LEI LENGAS DE FRANÇA


La creacien d’aqueu media nous sèmblo fouarço impourtènto e vous encourajan cadun à vous marca à gràti à la letro de l’Express emé lou liame indica aqui souto. Fau ajougne 500 marca pèr pousqué lança lou proujèt.

Newsletter Sur le bout des langues - L'Express
Inscrivez-vous à la newsletter Sur le bout des langues
EVENT.LEXPRESS.FR

Je vous l'avais annoncé voilà quelque temps : je m’apprête à lancer sur le site de l’Express une lettre d’informations hebdomadaire consacrée aux langues de France. Je vous avais également indiqué que j’aurai besoin d’informations et d’idées. Vous avez été nombreux à me répondre et je vous en remercie.

Ce projet reste plus que jamais à l’ordre du jour. Il reste toutefois une dernière condition à remplir : démontrer que le sujet rencontre l’intérêt des internautes. Pour cela, nous avons besoin de recueillir au préalable 500 inscriptions. Sachant, je vous rassure tout de suite, que la communication d'une adresse internet suffit : l’accès à cette lettre est et restera gratuit. Sachez aussi que les personnes concernées recevront en tout et pour tout un seul courriel : aucune autre exploitation ne sera faite de ce fichier.

Puis-je compter sur vous ?

Si oui, merci de cliquer sur ce lien https://event.lexpress.fr/inscription-lettre-info-sur-le-bout-des-langues/

Et si vous jugez le projet intéressant, pensez également à diffuser l’information autour de vous.

Merci !
Michel Feltin, chèfe-redator dau servici Regiens de l’Express


Icones/Nouvelles_novas/ico_politique/button_0.pngNi SUD, Ni PACA, mais PROVENCE ! - lo 23/12/2017 - 11:30 de beeth

paca1.jpg

NOUS NOUS VÎMES 3 000…

Une pétition lancée par Hervé GUERRERA

Conseiller Municipal d'Aix-en-Provence - Ancien Conseiller Régional

En 4 jours la pétition sur Change.org « Ni SUD, Ni PACA, Mais PROVENCE ! Rendons enfin son nom à notre région ! » a recueilli 3 000 soutiens venus de toute la région et d’ailleurs.
Des personnalités éminentes, comme M. Aillagon ancien ministre de la Culture, ont fait savoir que « PROVENCE » est le terme le plus approprié pour dénommer notre région.
La PROVENCE est diverse. Des montagnes à la Mer, des collines aux plaines, des villes aux espaces naturels notre région propose toutes les beautés et tous les climats.
Le Président Muselier n’a de cesse que de promouvoir SUD au très mauvais prétexte que « PROVENCE » ne serait pas adaptée à l’ensemble du territoire régional.
C’est oublier que SUD, comme PACA, ne représente rien, ni personne !
C’est refuser, à l’heure de la démocratie participative et des réseaux sociaux, le droit aux citoyens de s’exprimer et grand MERCI à celles et ceux qui se mobilisent, encore et toujours plus, sur change.org.
C’est ignorer l’Histoire de cette région quand le Pays Niçois s’appelait les « Terres Neuves de PROVENCE », quand sur la monnaie qui avait cours à Embrun, et au-delà, était frappé « PROENCIA - PROVENCE ».
C’est taire qu’apposée sur les murs du Conseil Régional figure cette plaque où Frédéric Mistral définit ainsi, dans notre langue, le territoire provençal :


Despièi l'urouso Niço ounte l'arange crèis,
Despièi lis Isclo d'Or ounte jogo lou pèis,
Jusqu'au bàrri neven que Briançoun aubouro,
Depuis l'heureuse Nice où croît l'orange,
depuis les Îles d'Or où le poisson se joue,
jusqu'au rempart de neige que Briançon élève


La PROVENCE, des Grecs et des Romains, des villes franches, du droit écrit, de la constitution provençale, des consuls, des grands citoyens et de la république nous rassemble tous.
La PROVENCE n’est pas un nouveau carcan centraliste ! C’est une valorisation de chacun de nos territoires, de chacune nos spécificités et le blason de la région le résume parfaitement.
La PROVENCE est connue et reconnue y compris à l’international, contrairement à PACA, ou à un SUD qu’on ne saurait situer. Elle est porteuse d’identification culturelle et de dynamisme économique donc d’emplois.

NOUS DEMANDONS, PLUS QUE JAMAIS ET AVEC LA PLUS GRANDE DÉTERMINATION, AU PRÉSIDENT MUSELIER DE RENDRE, ENFIN, SON NOM HISTORIQUE DE « PROVENCE » À NOTRE RÉGION !

Ni SUD, Ni PACA, Mais PROVENCE ! Rendons enfin son nom à notre région !
 


Icones/Nouvelles_novas/ico_edition/button_0.pngUna aventura de Lop en occitan - lo 10/03/2016 - 18:43 de beeth

Lo lop que voliá cambiar de color


Leis edicions "Auzou" an tocat l’AELOc per editar una version en occitan deis aventuras de Lop.

L'album es estat revirat en provençau grafia classica.

A parèissut en janvier de 2016 e es de segur disponible sus lo site de la botiga de l’AELOc e dins totei lei bònas librariás.


LOUP_occitan.jpg


Noveutats dau site

(despuei 45 jorns)